Bagdad et Erbil se coordonnent pour poursuivre la lutte contre Daesh

Bagdad et Erbil se coordonnent pour poursuivre la lutte contre Daesh

Les deux parties soulignent la nécessité d'un dialogue pour résoudre les problèmes en suspens.

 

Le Premier ministre sortant irakien, Haider al-Abadi, et le chef du Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK) (région autonome de l'Irak du nord), Nechirvan Barzani, se sont rencontrés mercredi pour discuter des efforts visant à poursuivre les cellules restantes sur le territoire irakien de l'organisation terroriste Daech.

Lors d'une réunion à Bagdad, les deux parties ont discuté de la situation politique, sécuritaire et économique dans le pays, selon un communiqué publié par le gouvernement central irakien.

Elles ont souligné que les questions en suspens devaient être résolues via le "dialogue".

Barzani est arrivé mercredi sans prévenir à Bagdad où il devrait rester plusieurs jours.

Les relations entre le gouvernement irakien et le GRK sont tendues depuis septembre 2017, lorsque ce dernier avait organisé un référendum inconstitutionnel sur l'indépendance de la région autonome kurde de l'Irak.

Bagdad a réagi au suffrage illégitime en imposant un large éventail de sanctions au GRK basé à Erbil, notamment une interdiction de six mois pour tous les vols internationaux à destination de la région kurde.

À la suite du référendum de l’année dernière, les forces fédérales ont également pris le contrôle de toutes les parties de l’Iraq «disputées» entre Bagdad et Erbil, y compris la province riche en pétrole de Kirkouk.

 

Ibrahim Saleh, Ali H. M.Abo Rezeg, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez
Photographie : Le chef du Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK), Nechirvan Barzani
Par Yunus Keleş, Agence Anadolu, 4 octobre 2018



 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]