Un calme prudent règne à Bassorah après de violentes manifestations

Un calme prudent règne à Bassorah après de violentes manifestations

Bassorah a été secouée par des protestations dénonçant la médiocrité des services publics et le chômage élevé.

 

Un calme prudent prévaut dans la province de Bassorah, dans le sud de l’Irak, après quatre jours de manifestations de colère contre la pauvreté des services publics et le chômage; des protestations qui ont fait des dizaines de morts.

«La situation sécuritaire est calme à Bassorah en ce moment», a déclaré le lieutenant d’armée Mohamed Khalaf à l’agence Anadolu.

Il a rapporté que les forces militaires et de police avaient été redéployées dans la province en difficulté après avoir procédé à un retrait partiel ces derniers jours.

«Les forces de sécurité sont en alerte pour voir dans quelle mesure les manifestants s’engageront à ne pas attaquer les biens publics et privés», a-t-il ajouté.

Samedi, le Premier ministre irakien, Haidar al-Abadi, a nommé un nouveau commandant militaire et un nouveau chef de la police à Bassorah, alors que les manifestations contre les services publics médiocres et le chômage élevé se poursuivaient.

Depuis le 9 juillet, les provinces du centre et du sud à majorité chiite d’Irak, en particulier Bassorah, ont été secouées par des manifestations pour réclamer de meilleurs services publics, plus d’emplois et la fin de la corruption gouvernementale.

Selon les autorités irakiennes, au moins 30 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées depuis le début des manifestations.

 

Ali Jawad, Mohamed Sabry Emam Muhammed, Ümit Dönmez
Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]