La Turquie et l'Irak discuteront bientôt de l'ouverture d'un nouveau poste frontière

La Turquie et l'Irak discuteront bientôt de l'ouverture d'un nouveau poste frontière

Les délégations des deux côtés se rencontreront dans les prochaines semaines, a annoncé l’ambassadeur turc en Irak.


Les délégations turque et irakienne se rencontreront dans quelques semaines pour discuter de l’ouverture d’un nouveau poste frontière, a déclaré lundi l’ambassadeur de Turquie en Irak.

Une visite de terrain est également prévue après la réunion, a précisé Fatih Yıldız à l'agence Anadolu en marge de la 10ème conférence des ambassadeurs à Ankara.

Le futur poste frontière d'Ovaköy, annoncé en avril, reliera directement la Turquie à Bagdad par une route de 570 kilomètres.

Yildiz a indiqué que le terminal frontalier prévu déclencherait également une relance économique pour la ville de Mossoul, au nord de l'Irak.

La semaine dernière, Qazim al-Akabi, chef du comité irakien pour le franchissement des frontières, aavait annoncé que les deux parties avaient convenu d’envoyer des experts techniques dans la région frontalière le mois prochain pour mener une étude de faisabilité.

A propos de la prochaine visite du Premier ministre irakien Haider al-Abadi en Turquie mardi, Yildiz a déclaré que le contre-terrorisme et la reconstruction de l'Irak seraient à l'ordre du jour.

"Maintenant que Deash est terminé, ils devraient être enclins à se battre contre le PKK", a estimé Yildiz.

"Les Irakiens savent comment lutter contre le terrorisme. C'est un combat pour lequel le pouvoir peut être utilisé si nécessaire. "

La gestion de l’eau, de l’électricité et du pétrole en Iraq devrait également être discutée.

Soulignant que l'eau est un domaine important des relations bilatérales, Yildiz a signalé que la Turquie était prête à aider l'Irak dans la gestion de l'eau et l'irrigation agricole.

"Nous croyons comprendre que l’eau devrait devenir une zone de coopération, ne pas séparer les deux parties", a-t-il souligné.

Concernant les relations avec le gouvernement régional kurde (KRG), Yildiz a déclaré que la Turquie n’était pas encline à coopérer avec lui au cas où le GRK envisagerait la sécession de l’Irak.

"Le GRK peut trouver une Turquie proche dans la coopération, lorsqu'elle agit dans le cadre d'un Irak uni et intégré", a déclaré l'ambassadeur.

 

Tuğrul Çam, Cansu Dikme, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez

Photographie : Sümeyye Özer, Agence Anadolu, 13 août 2018, Ankara

 



 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 novembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]