Israël rouvre les portes d'Al-Aqsa après des affrontements: officiel

Israël rouvre les portes d'Al-Aqsa après des affrontements

Au moins 15 fidèles palestiniens sont blessés dans des affrontements avec la police israélienne à la suite des prières du vendredi. Pendant ce temps, le ministère de la Santé dans la Bande de Gaza affirme que 67 Palestiniens dont 3 secouristes, ont été blessés lors des marches du retour, sur les frontières orientales de l'enclave.

Les autorités israéliennes ont rouvert les entrées du complexe de la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem-Est, après les avoir fermées plusieurs heures après les prières du vendredi, selon un responsable palestinien.

Plus tôt vendredi, des dizaines de Palestiniens ont été attaqués et arrêtés après que les forces spéciales israéliennes ont attaqué la mosquée Al-Qibali d'Al-Aqsa.

"Au moins 50 policiers ont fait irruption dans la mosquée Al-Qibali, attaquant des fidèles et en arrêtant 20 autres", a déclaré Firas al-Dibs, un porte-parole de la Direction des biens religieux de Jérusalem, dans un communiqué.

Selon l'autorité des Biens Religieux, 15 Palestiniens au total ont été blessés, dont trois gardes de mosquée, au cours des violences exercées par la police israélienne.

Pour les musulmans, la mosquée Al-Aqsa représente le troisième site le plus sacré au monde. Les Juifs, pour leur part, se réfèrent à l'ensemble du monument comme le "Mont du Temple", affirmant qu'il était le site de deux temples juifs dans les temps anciens.

Israël occupe illégalement Jérusalem-Est - où se trouve Al-Aqsa - depuis la guerre du Moyen-Orient en 1967.

Israël a annexé la ville entière de Jérusalem en 1980, la revendiquant comme la «capitale éternelle» de l'État juif autoproclamé dans un mouvement jamais reconnu par la communauté internationale.

Fin 2000, une visite à Al-Aqsa par le politicien israélien controversé Ariel Sharon avait déclenché un soulèvement populaire de plusieurs années contre l'occupation israélienne au cours de laquelle des milliers de Palestiniens avaient perdu la vie.

 

Un Palestinien tué et 67 Palestiniens blessés aux frontières de Gaza

Le ministère palestinien de la Santé dans la Bande de Gaza, a fait état d’un mort et de 67 blessés tombés sous les balles israéliennes, lors des marches du retour, sur les frontières orientales de l'enclave palestinienne.

"Ghazi Abou Mustafa, 43 ans, est tombé en martyr sous les balles israéliennes sur la frontière orientale de la ville de Khan Younis dans le sud de la Bande de Gaza", a indiqué le ministère dans un bref communiqué.

Le ministère a précisé que 67 Palestiniens dont 3 secouristes, ont été blessés.

La mort d'Abou Mustafa porte à 153 le nombre de Palestiniens morts sous les tirs de l'armée israélienne lors de leur participation aux marches pacifiques à la frontière de la Bande de Gaza avec Israël. Plus de six mille Palestiniens ont été blessés dans le même contexte.

Aujourd'hui, vendredi, les Palestiniens ont afflué vers les camps du «retour» le long de la barrière frontalière entre l'est de la Bande de Gaza et Israël pour participer aux «marches du retour».

 

 

Anees Suheil Barghouti, Adam Moro, Mohamed Majed, Qualid Filsde Mohamed Chine, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]