L'Irak ne sera pas utilisé pour attaquer les voisins: le Bloc Sairoon

L'Irak ne sera pas utilisé pour attaquer les voisins: le Bloc Sairoon

Le porte-parole de la coalition politique de Muqtada al-Sadr souligne le rejet par le bloc de la présence militaire américaine en Irak.

Un porte-parole du mouvement Sairoon du clergé chiite Muqtada al-Sadr - qui est arrivé en tête des élections parlementaires du 12 mai - a déclaré que son parti ne laisserait pas l'Irak devenir une plate-forme pour attaquer les autres pays de la région.

Dans des commentaires télévisés mercredi, le porte-parole de Sairoon, Ziya al-Asad, a affirmé que le mouvement ne servirait pas les diktats américains.

"Nous rejetons tout sauf une présence diplomatique américaine en Irak", a-t-il déclaré. "Nous ne laisserons pas notre pays devenir une zone de rassemblement pour attaquer nos voisins."

En ce qui concerne les récentes visites de Sadr al-Sadr en Arabie saoudite, al-Asad a déclaré que les bonnes relations d'al-Sadr avec Riyad n'étaient "pas un secret".

Il a également déclaré qu'il est probable qu'Al-Sadr apporte son soutien à un second mandat du Premier ministre sortant, Haider al-Abadi, si ce dernier quitte le parti Dawa.

La coalition Sairoon d'Al-Sadr est arrivée en tête des élections du 12 mai en Irak, suivie par la coalition de la Victoire d'Al-Abadi et le bloc Al-Fatih lié à Hashd al-Shaabi (Unités de mobilisation populaire).

 

Haydar Hadi, Maïmaïtımıng Yılıxıatı, Adam Moro, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu



 

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]