Le gouvernement turc condamne Israël pour le gel du commerce agroalimentaire

Le gouvernement turc condamne Israël pour le gel du commerce agroalimentaire

Le ministre israélien de l'Agriculture et du Développement rural annonce sur Twitter qu'il a ordonné le gel des importations de produits agricoles en provenance de Turquie.

Le ministre turc de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Élevage a critiqué mercredi son homologue israélien après avoir annoncé qu'Israël avait gelé les importations de produits agricoles en provenance de Turquie.

Le ministre Ahmet Eşref Fakibaba, répondant au message twitter de son homologue israélien Uri Ariel, a déclaré à l'Agence Anadolu que la décision d'Israël n'aurait aucun effet sur l'économie turque.

"Notre pays, dont la position en tant qu'exportateur agricole est bien établie et qui entretient des relations commerciales agricoles avec de nombreux pays, ne peut avoir peur du gel des importations par un petit pays comme Israël", a-t-il dit, expliquant qu'Israël avait une très petite part dans le commerce agricole externe turc, constituant moins de deux pour cent de celui-ci.

Fakibaba a affirmé que l'agriculture de la Turquie avait une structure dynamique qui ne rencontrait plus aucune difficulté à trouver des marchés alternatifs dans le monde.

"Par conséquent, il faut savoir que les tentatives d'un petit État de soumettre la Turquie à de telles menaces sont un effort futile. Israël devrait savoir que la Turquie ne peut pas être découragée par de telles menaces. "

Le ministre a également souligné qu'aucune préoccupation économique n'était plus importante que l'amour de la Turquie et du peuple turc pour Quds (Jérusalem) et leur enthousiasme à défendre la juste cause des Palestiniens.

"Il est complètement inacceptable pour le ministre d'un État - qui a adopté la politique de persécution du peuple palestinien et qui est si insensible au point de faire tout ce qui est en son pouvoir - de tenter de menacer la Turquie par rapport à l'agriculture."

Au moins 62 Palestiniens ont été tués et des centaines d'autres blessés par les forces israéliennes le long de la frontière de la Bande de Gaza, lundi.

Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés lundi à la frontière orientale de la Bande de Gaza pour participer aux rassemblements pacifiques commémorant le 70e anniversaire de l'établissement d'Israël - un événement que les Palestiniens appellent la "Nakba" ou "la catastrophe", et condamnant le transfert de l'ambassade étatsunienne de Tel Aviv à Jérusalem.

Depuis que les rassemblements frontaliers ont commencé le 30 mars, au moins 103 manifestants palestiniens ont été tués par des tirs israéliens à balles réelles, selon le ministère palestinien de la Santé.

La semaine dernière, le gouvernement israélien a déclaré que les manifestations frontalières en cours constituaient un "état de guerre" dans lequel le droit international humanitaire ne s'appliquait pas.

 

Merve Özlem Çakır, Sadik Kedir Abdu, Ömer Mansur Çolakoğlu, Ümit Dönmez

Photographie : Agence Anadolu



 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]