L'Algérie condamne «l’abominable crime de guerre» perpétré à Gaza

L'Algérie condamne «l’abominable crime de guerre» perpétré à Gaza

L’Algérie a condamné, mardi, avec «la plus grande vigueur le bain de sang » perpétré à Gaza par les forces d’occupation israéliennes à l’encontre des Palestiniens, a indiqué mardi le ministère algérien des Affaires étrangères.

«L’Algérie condamne avec la plus grande vigueur le bain de sang perpétré à Gaza par les forces d’occupation israéliennes contre des manifestants palestiniens sans défense », a affirmé le ministère dans un communiqué rendu public.

Le bilan du massacre commis lundi par l'armée israélienne dans la Bande de Gaza s'est élevé à 60 martyrs, a annoncé, mardi, le ministère palestinien de la Santé de Gaza.

«Face à cet abominable crime de guerre, la communauté internationale, et singulièrement le Conseil de Sécurité des Nations Unies, est de nouveau interpellée avec force pour assumer toutes ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien en vue d’assurer sa protection conformément aux normes du droit international humanitaire et de réparer l’injustice qui lui est faite », soutient le MAE.

«En cette triste occasion, l’Algérie s’incline devant la mémoire des valeureux martyrs de la liberté et exprime sa pleine solidarité avec le peuple palestinien endeuillé ainsi qu’avec sa direction », écrit le communiqué.

«L'Algérie réitère son soutien total à la cause palestinienne et au droit inaliénable du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale », conclut le texte.

Mercredi dernier, à l’occasion de la réunion de la Commission mixte de coopération économique et technologique entre l'Algérie et les Pays-Bas tenue à Alger, le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, avait estimé, en présence du chef de la diplomatie néerlandaise, Stef Blok, que «toute décision qui vise à altérer la nature, le statut ou la composition démographique » de la ville sainte d'EI Qods sera d' «aucun effet juridique et nulle et non avenue ».

«Tout comme mon pays, votre pays je le sais, demeure convaincu que le plus vieux conflit dans la région, celui du déni au peuple palestinien de son droit le plus élémentaire de vivre libre et indépendant, nécessite une paix juste, globale et durable sur la base de la solution à deux Etats et conformément au droit et aux décisions légales internationales », avait déclaré Messahel.

De nombreux pays dans le monde, ainsi que la presse mondiale, ont condamné à l’unanimité la décision de Donald Trump et le massacre perpétré par l’armée israélienne.

 

Tarik Zaidi, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 



 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]