La Turquie met en garde contre le déplacement des ambassades à Jérusalem

La Turquie met en garde contre le déplacement des ambassades à Jérusalem

Le vice-président du Parlement turc Aydin exhorte les Etats à ne pas prendre de mesures "qui rappelleront la honte à vos futures générations".


Le Vice-président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie (GANT), Ahmet Aydin a averti mardi les pays qui ont l'intention de transférer leurs ambassades de Tel-Aviv à Jérusalem, renouvelant le soutien de la Turquie à la création d'un Etat palestinien aux frontières de 1967.

S'adressant à la 23ème réunion du Conseil national palestinien, Aydin a exhorté les Etats à ne pas prendre de telles mesures "qui rappelleront la honte à vos futures générations et seront une marque noire sur votre histoire".

Le responsable turc a rappelé que la décision américaine de transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem à la veille de la "Nakba" Day, ne peut être justifiée.

Le 15 mai de cette année marquera le 70e anniversaire de l'établissement d'Israël - un événement que les Palestiniens appellent la «Nakba» ou «Catastrophe».

En décembre dernier, le président américain, Donald Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël, déclenchant une condamnation et une protestation dans une grande partie du Moyen-Orient.

Donald Trump a annoncé plus tard que l'ambassade d'Israël à Washington serait transférée de Tel-Aviv à Jérusalem en mai pour coïncider avec le 70e anniversaire de l'établissement d'Israël.

Certains États, dont le Guatemala, le Honduras, le Paraguay, l'ex-République yougoslave de Macédoine et le Honduras, ont indiqué leur intention de transférer leurs ambassades en Israël à Jérusalem.

Aydin a déclaré que "la position de la Turquie est claire pour la solution du conflit israélo-palestinien et la création d'un Etat palestinien indépendant sur les frontières occupées en 1967, et Jérusalem-Est comme capitale".

Aydin a appelé les musulmans du monde entier à visiter la ville de Jérusalem et la Palestine, tout en soulignant la nécessité de mettre fin aux divisions entre les deux mouvements palestiniens, le Fatah et le Hamas.

La 23ème réunion du Conseil national palestinien s'est réunie lundi soir dans la ville de Ramallah au centre de la Cisjordanie occupée, lors de la première réunion ordinaire du Conseil depuis 22 ans.

Pour la première fois, les Israéliens arabes étaient présents.

La réunion de quatre jours se tient sans la participation des deux mouvements de résistance, le Hamas et le Jihad islamique, qui ont tous deux refusé de participer en disant qu'ils ne voulaient pas assister à un événement organisé sous occupation israélienne.

Malgré l'absence d'accord sur la réunion, une déclaration du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a souligné l'importance de préserver l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) en tant que "seul représentant légitime du peuple palestinien".

Au début du mois dernier, le comité exécutif de l'OLP a annoncé son intention de convoquer le Conseil national palestinien après une interruption de 22 ans.

Un corps législatif qui représente théoriquement les Palestiniens au pays et à l'étranger, le Conseil national s'est réuni pour la dernière fois en 1996.

Le Conseil national a été fondé en 1948.


Qais Abu Samra, Anees Suheil Barghouti, Yannick Demoustier, Ümit Dönmez



 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]