Les YPG / PKK utilisent la force pour garder les civils syriens dans Afrin

Les YPG / PKK utilisent la force pour garder les civils syriens dans Afrin

Les terroristes tirent sur les civils pour bloquer leur fuite de la ville syrienne d'Afrin.

Au milieu des avancées rapides des forces de l'Armée turque et de l'Armée syrienne libre contre les terroristes à Afrin, dans la province d'Alep, au nord-ouest de la Syrie, les terroristes du YPG / PKK bloquent de force les civils syriens.

Le 20 janvier, la Turquie a lancé l'opération «Rameau d'olivier» afin d'éliminer les terroristes de YPG / PKK et de Daech d'Afrin, au nord-ouest de la Syrie, près de la frontière sud de la Turquie.

Selon les informations recueillies par l'Agence Anadolu auprès de sources fiables à Afrin, les terroristes ont utilisé la force pour empêcher les résidents syriens d'Afrin de quitter le district, au point de tirer à balles réelles sur les civils.

Les civils, cherchant à se diriger vers le sud pour éviter d'être utilisés comme boucliers humains, ont été empêchés de quitter la ville d'Afrin par les terroristes du YPG / PKK aux postes de contrôle.

Les civils tentaient d'atteindre Nubul, une ville de la province d'Alep sous le contrôle du régime d'Assad et des forces soutenues par l'Iran.

Les points de contrôle dans le sud d'Afrin ont demandé un soutien supplémentaire aux quartiers généraux terroristes pour exercer plus de pression sur les civils, signe que le groupe terroriste craint de perdre le contrôle du centre du district.

 

Un drone de l'armée turque filme l'attaque des YPG / PKK contre des civils

Un métrage capturé par un drone de l'armée turque montre un convoi de véhicules civils à un checkpoint YPG / PKK cherchant à quitter Afrin.

Les terroristes peuvent être vus en train d'ouvrir le feu sur les civils pour les bloquer.

Après s'être dispersés, les civils se sont regroupés alors que les terroristes étaient renforcés par un minibus blanc.

En bloquant la route avec le minibus, les terroristes armés sont sortis du véhicule et ont affronté les civils.

Profitant de l'agitation, un civil a essayé de passer la barricade, mais a été vu et bloqué.

Les images du drone ont également capturé une femme avec un bébé dans les bras et un enfant à côté d'elle.

Malgré ses efforts pour persuader les terroristes de les laisser quitter Afrin, elle aussi a échoué.

 

 

Les YPG / PKK permettent aux civils de se joindre à la lutte contre l'opération de la Turquie

D'un autre côté, les terroristes de YPG / PKK ont permis à certains civils de quitter le centre du district après avoir reçu des pots-de-vin d'environ 1 000 dollars par personne, à condition qu'ils se dirigent vers les Forces armées turques et l'ASL.

Certains véhicules transportant ces civils se sont dirigés vers Tell Rifaat et au sud d'Afrin depuis le centre du district.

Prévoyant de ralentir l'opération dirigée par la Turquie à Afrin par l'intermédiaire des civils, les terroristes les empêchent encore de quitter le district dans son ensemble.

Selon des informations recueillies par l'Agence Anadolu auprès de sources locales à Hasakah, le groupe terroriste YPG / PKK cherche de nouvelles recrues dans les districts de Hasakah et Kamishli, envahis par le YPG / PKK dans le nord-est de la Syrie pour les obliger à combattre les Forces armées turques à Afrin.

Le groupe terroriste promet un salaire de 400 $ pour ceux qu'il veut envoyer à Afrin.

Ayant de la difficulté à recruter, les YPG / PKK tentent de persuader ceux qui travaillent déjà avec le titre de fonctionnaire pour près de 150 $ par mois en promettant 400 $ de plus.

Utilisant une telle tactique, le groupe a envoyé dimanche près de 100 personnes de Hasakah à Afrin.

 

Terroristes déguisés en civils

Quelques temps après le début de l'opération Rameau d'olivier à Afrin, le groupe a dirigé les populations excentrées vers le centre-ville d'Afrin pour les utiliser comme boucliers humains.

Par ailleurs, le YPG / PKK a également demandé à ses membres de s'habiller en civil.

Camouflant les éléments armés, le groupe devrait les faire combattre dans les zones résidentielles ou les déplacer du centre d'Afrin vers les zones sous le contrôle de Bachar al-Assad, puis vers Manbij et à l'ouest de l'Euphrate.

 

Les chefs terroristes quittent Afrin

Les sources ont également confirmé que les dirigeants du groupe terroriste venant à Afrin du mont Qandil - le quartier général terroriste du PKK en Irak - ont quitté l'enclave via Nubul.Les sources ont également confirmé que les dirigeants du groupe terroriste venant à Afrin du mont Qandil - le quartier général terroriste du PKK en Irak - ont quitté l'enclave via Nubul.

Ainsi, des chefs du groupe terroriste se sont échappés d'Afrin avant que l'armée turque et l'ASL ne bloquent la route vers Alep dans le cadre de l'opération en cours.

Le régime d'Assad gagne près de 1000 dollars par terroriste quand il permet au groupe terroriste de traverser l'Euphrate jusqu'au camp d'Afrin.

Dans le même temps, le groupe annonce également par haut-parleurs dans le centre d'Afrin: "La Turquie ment. N'aie pas peur. Kafr Jana et Qatmah sont les nôtres. Nous ne les avons pas quittés, nous ne le ferons pas. "

Le YPG / PKK a déployé un groupe de membres basés à Afrin à Um Hush et à Tel Rifaat pour une attaque éclair alors qu'il croyait que les TSK et l'ASL captureraient le centre du district dans le cadre de l'opération Afrin en cours.

Samedi, Said Ismet Gubar, qui est "ministre de la Justice" dans le district occupé par le groupe terroriste YPG / PKK, a fui Afrin, tandis que Hasan Bayram, son soi-disant ministre de l'Intérieur, n'a pas réussi à s'échapper.

L'Armée turque et l'ASL poursuivent, depuis le 20 janvier dernier, l'opération "Rameau d'olivier", qui cible exclusivement les positions militaires des organisations terroristes du YPG / PKK et de Daech, tout en prenant les mesures nécessaires pour épargner les civils.

 

Levent Tok, Mohamad Misto, Selen Temizer, Cansu Dikme, Marc Chenault, Ümit Dönmez





 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

14 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]