Rameau d'olivier : La campagne mensongère du PKK/PYD/YPG continue

Rameau d'olivier : La campagne mensongère du PKK/PYD/YPG continue

Les sympathisants et partisans de l'organisation terroriste YPG / PYD / PKK, continuent leurs campagnes mensongères sur les réseaux sociaux à l'égard de l'opération anti-terroriste "Rameau d'olivier" menée par les Forces armées turques (TSK) et l'Armée syrienne libre (ASL) dans la région d'Afrin, dans le nord-ouest syrien.

Dans un collage de trois photos d'enfants sur Twitter, les sympathisants et partisans de l'organisation terroriste veulent donner l'impression que ces enfants ont été blessés dans l'enclave syrienne d'Afrin par les frappes militaires des Forces armées turques (TSK).

Le collage qui a été partagé avec le titre "Un génocide a lieu à Afrin" pour faire appel à l'aide internationale contre l'opération militaire turque, est, en fait, un montage, mensonger, de plusieurs photos :

La photo de l'enfant qui court (en haut) est un montage effectué par la superposition d'une photo d'un enfant qui pleure, prise par l'AFP à Afrin, sur un arrière-plan montrant une explosion. Ainsi, les trolls du groupe terroriste PKK/PYD/YPG veulent donner l'impression que les TSK bombardent les civils dans l'enclave syrienne d'Afrin.

Il a, de manière similaire, été déterminé que la photographie d'enfants dans la partie inférieure gauche du collage a été prise dans la Ghouta orientale sous le siège des forces de Bachar Al-Assad.

La photographie de l'enfant en sang dans le coin inférieur droit du collage a été déterminée comme appartenant à un bébé de 18 mois qui a été attaqué par un chien en Angleterre le 16 juin 2015 parue dans le journal anglais, The Sun, sous le titre « Un bébé a eu besoin de plus de 240 points de suture après l'attaque frénétique d'un chien ».

L'Armée turque et l'ASL poursuivent, depuis le 20 janvier dernier, l'opération "Rameau d'olivier", qui cible exclusivement les positions militaires des organisations terroristes du YPG / PKK et de Daech, tout en prenant les mesures nécessaires pour épargner les civils.







 

 

 


 

 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]