Les Peshmergas bloquent la route Erbil-Mossoul

Bagdad interdLes Peshmergas bloquent la route Erbil-Mossoulit l’importation d’or via les aéroports d’Erbil et de Souleimaniye
Les autorités du District du Nord de l'Irak parlent d’une « imminente attaque des forces irakiennes ».

 

AA / Ninive (Irak) / Mohammed Walid

Un officier de l'armée irakienne a annoncé jeudi que les forces Peshmergas (relevant du District du Nord de l'Irak) ont bloqué la route reliant Erbil à Mossoul, dans la province de Ninive (nord).

Le capitaine Saad Atwan, un officier de la 16ème division de l’armée, a indiqué à Anadolu que «le District du Nord de l’Irak a fermé la route reliant Erbil à Mossoul, en coupant la route de Khazer, à la frontière du District avec Mossoul, par des remblais de terre et des barrières en béton».

Etant le superviseur d’un point de contrôle militaire à l'entrée Est de Mossoul, le capitaine Atwan a rapporté les mouvements des Peshmergas, observés la veille dans le côté opposé, au niveau du poste militaire de Khazer.

«Depuis hier soir, des grues et des engins sont arrivés et ont bloqué la route par des remblais et des barrières en béton», a-t-il relaté.

Le militaire irakien a indiqué ne pas avoir reçu de directives de la part de son commandement au sujet de cette mesure des Peshmergas. Il a également indiqué que ceux-ci auraient fermé la route Dohouk-Mossoul.

De son côté, le colonel dans les forces Peshmergas Akid Coran, a affirmé à Anadolu la fermeture temporaire de la route Erbil-Mossoul par ses soldats.

Le colonel kurde a justifié cette mesure par «les mouvements militaires accrus des forces de l’armée irakiennes de l’autre côté de la frontière, juste en face du territoire contrôlé par les Peshmergas».

Le conseil de sécurité du District du Nord de l’Irak a annoncé, mercredi, qu’il disposait d’informations sur une éminente attaque de grande envergure contre le District par l’armée irakienne, le Hachd Chaabi [Mobilisation populaire] et la police fédérale (relevant du ministère de l’Intérieur irakien)

La tension entre Erbil et le gouvernement central à Bagdad est montée d’un cran à la suite de la tenue, le 25 septembre dernier, d’un référendum sur la sécession du District du Nord de l’Irak.

Catégoriquement opposé à la consultation kurde, Bagdad a refusé la semaine dernière, tout dialogue avec Erbil, tant que le gouvernement régional du District n’a pas annulé le référendum illégal.

 

Photo ci-dessus : Un soldat irakien en exercice militaire avec l'Armée Turque, Agence Anadolu,  Mehmet Demirhan, près de Silopi, Turquie, Sud-est,  le 10 octobre 2017

 

 


 

Mots-clés: Moyen-Orient, Irak, kurdistan, bagdad, guerre irak, mossoul, gouvernement irak, kurde irak, turquie militaire, barzani, Erbil, irak guerre, irak armée, Najaf, moyen orient économie, irak militaire, Nord Irak, frontières moyen orient, gouvernement régional kurde irak, irak sécurité, turquie irak, Mehmet Demirhan, irak diplomatie, commerce moyen-orient, Hafawa Rebhi, irak fédération, irak importations, Ali Jawad

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

  • [javascript protected email address]