Le président libanais: seul le dialogue peut résoudre les crises

Lors d’un discours à l'occasion du 76ème anniversaire de l'indépendance du Liban

 

Le président libanais, Michel Aoun, a déclaré, jeudi, que le dialogue est la seule manière de résoudre les crises, soulignant la nécessité de parvenir à un gouvernement qui réponde aux aspirations des Libanais.

Dans un discours prononcé à l'occasion du 76ème anniversaire de l'indépendance du Liban, Aoun a déclaré que le pays "attend avec beaucoup d’espoir un nouveau gouvernement, qui est censé être né et avoir commencé ses travaux".

En ce qui concerne les mouvements populaires, il a estimé qu’elles ont "brisé certains tabous et, dans une certaine mesure, ont poussé le pouvoir judiciaire à agir".

Aoun a demandé aux manifestants de "se pencher sur leurs demandes et les moyens de les mettre en œuvre", soulignant que " seul le dialogue est le bon moyen de résoudre les crises".

Il a appelé le pouvoir judiciaire à "être fidèle à son serment et à faire son devoir honnêtement, car la lutte contre la corruption, où qu'elle commence, dépendra de son courage et de son intégrité. "

Il a déclaré: "Je ferai barrage contre toute ingérence dans les prérogatives du pouvoir judiciaire, que j'empêcherai selon mon serment constitutionnel".

Aoun a demandé aux Libanais de contribuer à la lutte contre la corruption, la décrivant comme "une bataille cruelle, voire la plus cruelle des batailles".

Il a souligné que "seuls les Libanais sont en mesure de faire pression pour que les lois existantes soient mises en œuvre et que les lois nécessaires pour recouvrer les fonds pillés et poursuivre les corrompus soient promulguées".

Et de poursuivre: "La lutte contre la corruption est devenue un slogan creux, lancé de temps à autres, en particulier par les corrompus, mais dès que les procédures les plus simples sont mises en œuvre, apparaissent alors les lignes rouges sectaires."

Il a également souligné que " dénoncer la corruption dans les médias et sur les places publiques est sain et utile, de même que fournir des informations au pouvoir judiciaire".

Le président libanais a cependant souligné que "si les médias, la rue et le débat politique se transforment en procureur, juge et geôlier, la lutte contre la corruption en souffrira".

Aoun a appelé les Libanais à faire de l'année prochaine, l'année de l'indépendance économique réelle, en transformant le modèle économique de rente en une économie productive, ainsi qu’à débuter le forage du premier puits de pétrole en mer.

Il s'est particulièrement adressé aux jeunes, avertissant que "les dérapages verbaux dans la rue sont l'une des plus grandes menaces pour la patrie et la société, n'oubliez pas qu'après la fin de cette crise, vous serez appelés à vivre à nouveau ensemble".

 

 

Raya Shartouni, Mourad Belhaj

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Liban, Beyrouth, liban politique, liban sécurité, michel aoun, liban social, Premier ministre libanais, président libanais Michel Aoun, Le président libanais

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]