Turquie / Nord-est syrien : la France exprime sa «vive préoccupation»

Le ministère turc de la Défense a indiqué, dans un message diffusé mardi, que les Forces Armées Turques (TSK) ne toléreront jamais la mise en place d'un corridor de terrorisme au niveau de ses frontières.



La France a exprimé sa « vive préoccupation » quant à une éventuelle opération militaire turque dans le nord-est syrien, a affirmé le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.


« Nous sommes vivement préoccupés par les informations relatives à une éventuelle opération militaire unilatérale de la Turquie dans le nord-est syrien », peut-on lire dans le communiqué rendu public lundi.


La diplomatie française a appelé la Turquie « à éviter une initiative qui irait à l’encontre des intérêts de la Coalition globale contre Daech dont elle fait partie ».

Une éventuelle opération militaire dans le nord-est syrien aurait, selon le ministère français des AE « des conséquences humanitaires importantes et ne permettrait pas de réunir les conditions nécessaires au retour sûr et volontaire des réfugiés dans leurs régions d’origine ».

« Daech, qui est passé à la clandestinité depuis sa défaite territoriale, demeure une menace importante pour notre sécurité nationale », a constaté la diplomatie française, affirmant que « l’organisation dispose encore de ressources et de capacités d’action importantes ».

Pour rappel, la Turquie avait commencé à mobiliser ses forces terrestres près des frontières avec la Syrie, affirmant qu’elle ne pouvait plus attendre pour éradiquer la menace pesant sur sa sécurité depuis le territoire syrien situé à l’est de l’Euphrate.

Aux dernières nouvelles, le ministère turc de la Défense a indiqué, dans un message diffusé mardi, que les Forces Armées Turques (TSK) ne toléreront jamais la mise en place d'un corridor de terrorisme au niveau de ses frontières en faisant référence aux YPG/PKK/PYD se dissimulant sous la bannière des Forces démocratiques syriennes (FDS), et .à Daech.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

"La construction d'une zone sécurisée/ d'un corridor de paix est primordiale, car elle contribuera à la stabilité et la sérénité de la région et permettra aux Syriens de retrouver une vie sécurisée", lit-on dans le communiqué.

 

 

 

Fawzia Azzouz, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: France, Turquie, france turquie, zone, turquie syrie, france syrie, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Nord-est de la Syrie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]