Donald Trump défend sa décision de retirer les forces américaines déployées en Syrie

"Les Etats-Unis ne vont ni soutenir ni prendre part à l'opération que la Turquie va lancer dans le nord de la Syrie".

 

Le président américain, Donald Trump, a annoncé qu’il est temps pour que les Etats-Unis se retirent des « guerres absurdes », ainsi que pour le rapatriement des soldats américains dans leurs pays.

Trump s’est exprimé sur Twitter en reconnaissant l’appui de Washington aux organisations terroristes dans le nord de la Syrie.

Il a, ainsi, déclaré : « Les Etats-Unis ne devaient être en Syrie que 30 jours, mais nous avons été impliqués pendant des années dans un conflit sans avoir un objectif clair ».

Il a ajouté : « Quand le pouvoir était dans les mains de Daech, nous nous en sommes débarrassés et nous avons arrêté des milliers parmi les membres de l’organisation terroriste qui étaient, pour la plupart, en Europe ».

« L’Europe ne veut pas les extrader et nous demande de les garder. C’est ce que j’ai rejeté en leur affirmant que nous leur avons rendus un grand service en les arrêtant, nous ne les garderons pas à nos frais dans nos prisons », a-t-il indiqué.

Le président américain a également reconnu l’appui américain à l’organisation terroriste YPG/PKK. Il a, ainsi, déclaré : « Il est vrai que qu'ils ont combattu avec nous, mais nous les avons payé en échange et nous leur avons donné les équipements nécessaires ».

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

Trump a, ainsi, déclaré : « Il est temps pour que les Etats-Unis se désengagent des guerres absurdes qui n'en finissent pas et qui sont, pour la plupart, tribales. Il faut rapatrier nos soldats dans leur pays ».

« Les Etats-Unis combattront où leurs intérêts le nécessitent, nous ne combattrons que pour triompher », a-t-il ajouté.

Le président américain a également appelé, la Turquie, l’Europe, la Syrie, l’Iran, l’Irak, la Russie ainsi que toute autre partie concernée par la crise syrienne à résoudre la situation dans la région.

La Maison-Blanche a annoncé, lundi, que les Etats-Unis ne vont ni soutenir ni prendre part à l'opération que la Turquie va lancer dans le nord de la Syrie.

Les forces militaires mobiles, qui utilisaient les positions américaines dans la région de Tell Abyad et de Ras’al Aïn, dans le nord de la Syrie, ont commencé à se retirer.

L’armée turque poursuit, de son côté, sa mobilisation et ses préparatifs pour une éventuelle opération militaire contre les terroristes de l’YPG/PKK dans la région.

 

 

Abduljabar Aburas, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: États-Unis, Turquie, Donald Trump, états-unis syrie, turquie pkk, pkk syrie, Tel Abyad, YPG / PYD USA, Euphrate, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Est de l'Euphrate

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]