En Syrie, «l’Armée Nationale» et «Le Front National de Libération» se sont unifiés

Pour constituer une seule armée régulière dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition (opposition syrienne).

 

Le Premier ministre du Gouvernement de Transition syrien, Abdurrahman Mustafa, a annoncé que "l’Armée Nationale" et "Le Front National de Libération" se sont unifiés pour constituer une seule armée régulière dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition (opposition au régime de Bachar al-Assad).

Les forces armées syriennes locales actives dans les régions des opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’olivier, ainsi qu’à Idleb, dans le nord de la Syrie, se sont regroupés pour constituer "l’Armée Nationale" (al-Jayš al-Watanī) au sein du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition.

Dans une conférence de presse organisée dans un hôtel de la ville de Sanliurfa, dans le sud de la Turquie, le Premier ministre du Gouvernement de Transition syrien, Abdurrahman Mustafa, a annoncé l’unification des forces armées rebelles.

"L’Armée Nationale et les unités du Front National de Libération, grâce aux efforts de leurs commandants, se sont unifiés pour constituer une seule armée régulière dépendant dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition", a-t-il annoncé.

"Grâce à cette armée que nous avons constitué, nous allons poursuivre nos efforts et nos guerres libératrices pour libérer notre pays de la dictature, de toute forme de répressions et divisions. Nos principales valeurs sont la liberté, l’unité territoriale et la paix. Nous allons tout faire pour redonner la Syrie à son peuple, le vrai propriétaire de ces terres", a-t-il ajouté.

Mustafa a également précisé que les populations de l’Est de l’Euphrate, sous occupation du groupe terroriste PYD/YPG/PKK, sont soumis à de terribles persécutions, et que l’un de leur objectif est de mettre fin à cette situation et "soutenir le combat de la Turquie contre le terrorisme".

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

Le ministre de la Défense du Gouvernement de Transition et Chef des Armées, Selim Idris, a pour sa part déclaré que cette nouvelle armée va lutter contre tous les groupes terroristes, en premier lieu le PYD/PKK.

"Désormais, les différents groupes armés de Syrie ne seront plus appelés par leurs noms, mais Armée régulière", a-t-il indiqué.

 

 

Eşber Ayaydın, Tuncay Çakmak

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: guerre syrie, Syrie, turquie operation militaire syrie, Armée Syrienne Libre (ASL), syrie opposition, YPG, Armée nationale, Unification, Armée nationale (Syrie / Opposition), Front National de Libération (Syrie), al-Jayš al-Watanī (Surya)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]