Iran : Nous passerons à la troisième étape si les engagements européens ne sont pas honorés

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussaoui, a indiqué, quant à l’accord nucléaire, que : -Les efforts se poursuivent pour maintenir l’accord -Les parties européennes se sont opposées, lors de la réunion du comité conjoint de l’accord nucléaire à Vienne, à la manière dont l’Iran a réduit ses engagements -L’Iran a protesté, lors de la réunion, contre le non-respect des engagements par les Européens et leur attitude envers Téhéran

 

L’Iran a menacé, lundi, de passer à la troisième étape de la réduction de ses engagements contenus dans l’accord nucléaire, si les mesures promises par les parties européennes ne sont pas appliquées.

L’agence de presse iranienne (IRNA, Officiel) a rapporté, citant le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussaoui, que « Téhéran passera à la troisième étape de la réduction de ses engagements, d’une manière ferme, si les mesures européennes ne sont pas appliquées », sans donner de précisions sur la prochaine étape.

Moussaoui a considéré, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que « les dernières semaines étaient décisives au niveau diplomatique et ces développements ont été déclenchés par la visite de Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, à New York, en Amérique Latine et au Sénégal , ce qui a et abouti à des résultats importants ».

Et le porte-parole iranien d’ajouter que « ces visites étaient réussies et fructueuses » et « nous avons réalisé tous nos objectifs lors de ces visites ».

« Il y a eu également une visite du Premier ministre irakien et du ministre omanais des Affaires étrangères à Téhéran, dans le cadre du renforcement des relations bilatérales », a-t-il souligné.

Moussaoui a également évoqué la réunion du comité conjoint de l’accord nucléaire, dimanche à Vienne, en réponse à une demande de l’Iran et des pays européens.

Il a, d’autre part, annoncé que des délégations de l’Inde et de la Chine visiteront l’Iran « dans les prochains jours ».

Concernant la réunion de la commission mixte à Vienne, Moussaoui a souligné que « les efforts diplomatiques se poursuivent pour maintenir l’accord nucléaire et ces efforts et concertations se tiennent en réunions bilatérales ou au sein de la commission mixte ».

Et de poursuivre que « les parties européennes se sont opposées, lors de la réunion de la commission mixte, à la manière dont l’Iran a réduit ses engagements ».

« Pour sa part, l’Iran a protesté contre le non-respect des engagements par les Européens et leur attitude envers Téhéran ainsi que certaines mesures, dont l’arrestation des Iraniens et leur remise à Washington ».

La tension s’est accentuée entre Washington et des pays du Golfe, d’une part, et l’Iran, d’une autre part, à la suite de la réduction des engagements de Téhéran contenus dans l’accord nucléaire, signé en 2015.

L’Iran a pris cette décision après le retrait de Washington de l’accord nucléaire et l’application de sanctions fermes contre Téhéran pour l’obliger à renégocier ses programmes nucléaire et balistique.

 

 

Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Iran, nucléaire, essai nucléaire, Accord nucléaire, Nucléaire iranien, Accord de Vienne, Centrale nucléaire, europe iran, iran europe, 5+1

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]