Un pétrolier algérien contraint à mettre le cap vers les eaux territoriales iraniennes




Le pétrolier «MESDAR » appartenant à la puissante compagnie algérienne des hydrocarbures Sonatrach, a été contraint vendredi à mettre le cap vers les eaux territoriales iraniennes, par les garde-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz, a indiqué samedi la compagnie dans un communiqué repris par l’agence officielle APS.

«Le vendredi 19 juillet 2019, à 19H30 heure algérienne, le pétrolier MESDAR, de 2.000. 000 de barils de capacité, propriété de Sonatrach, a été contraint de mettre le cap vers les eaux territoriales des côtes iraniennes, par les garde-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d'Ormuz», a expliqué Sonatrach.

Selon cette source, le navire se dirigeait, en fait, vers Tanura pour charger du pétrole brut pour le compte de la compagnie chinoise UNIPEC.

Sonatrach ne fournit aucun détail sur les raisons de cet arraisonnement qui a duré un peu plus d’une heure avant que le navire ne soit relâché.

«A cet effet, une cellule de suivi a été immédiatement mise en place entre les départements ministériels de l'Energie et des Affaires étrangères, jusqu'au dénouement de cette affaire à 20H45 », s’est contenté d’indiquer Sonatrach.

«Aucun incident humain ou matériel n'a été enregistré », a-t-elle précisé.

Cette saisie du navire algérien intervient dans un contexte de grande tension entre Téhéran et les occidentaux, notamment Washington.

Vendredi, deux navires, l’un battant pavillon britannique et l’autre libérien, ont été arraisonnés par les autorités portuaires iraniennes.

 

 

Tarik Zaidi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Chine, Algérie, Iran, chine energie, Sonatrach, Pétroliers, Détroit d'Ormuz, Ormuz, pétrolier, chine hydrocarbures

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]