Kushner qualifie l'Accord du siècle de «l'Opportunité du siècle»

Le Conseiller de Trump a fait une présentation préliminaire des détails du plan économique

 

Le Conseiller et gendre du président américain, Jared Kushner, a qualifié, mardi, le plan américain pour la paix entre les Israéliens et les Palestiniens de « l'opportunité du siècle » et non seulement «l'Accord du siècle ».

C’est ce qui ressort de la déclaration de Kushner, lors de l’ouverture du Sommet de Manama, dans la capitale du Bahreïn.

Kushner a, entre autres, fait une présentation préliminaire des détails du plan économique, comme étant une initiation à la paix, sans évoquer la question des droits à rendre au peuple palestinien.

Le Conseiller américain a considéré que le plan américain pour la paix est « l’opportunité du siècle », tandis qu’il est connu médiatiquement par l'appellation « Accord du siècle ».

« Il faut souligner que ces efforts constituent l’opportunité du siècle, si l'Administration palestinienne a le courage de les poursuivre », a précisé Kushner.

Il a ajouté que « le plan économique contribuera à la croissance et pourrait créer 1 million d’emplois et réduire le taux de chômage de près de 10% ».

Kushner a admis, d’autre part, l’existence de doutes quant aux intentions du président Trump qui avait reconnu Jérusalem comme étant la capitale d’Israël.

Il s’est, cependant, adressé aux Palestiniens qui refusent de parler d’économie avant la politique et leur a dit que «Trump et les Etats-Unis ne vous décevront pas ».

Et de poursuivre que « la croissance économique et la prospérité du peuple palestinien ne sont réalisables qu’à travers une solution politique durable et juste pour le conflit, de manière à garantir la sécurité d’Israël et la dignité du peuple palestinien ».

« Le plan implique d’ouvrir la Cisjordanie sur la Bande de Gaza », a ajouté Kushner, dans le même ordre d’idées.

Ledit plan de paix propose d’attirer des investissements de plus de 50 milliards de dollars au profit des Palestiniens et de créer 1 million d’emplois ainsi que de multiplier la production locale. Ce plan est réalisable sur 10 ans, selon la Maison Blanche.

C’est la première fois où une partie du plan est exposée en public, sachant que le volet politique du plan ne sera annoncé qu’en novembre prochain.

Le Sommet de Manama vise à discuter du plan américain pour la paix, connu par « l’Accord du siècle ».

Plusieurs pays ont participé à ce Sommet, organisé sous le parrainage des Etats-Unis, dont l’Arabie Saoudite, la Jordanie, l’Egypte, les Emirats, le Maroc et le Bahreïn.

Des hommes d’affaires israéliens ont également participé au Sommet, pendant que les responsables et dirigeants palestiniens ont totalement boycotté cet événement ainsi que plusieurs pays concernés.

Ce plan obligerait les Palestiniens à faire des concessions aberrantes au profit d’Israël concernant Jérusalem, les réfugiés et les frontières de 1967, en contrepartie d’indemnités et de projets d’investissement.

 

 

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

Artcile mis à jour le 25 juin à 23H00, heure de Paris

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Israel, Donald Trump, Palestine, Jared Kushner, Accord du siècle

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]