Egypte : les autorités empêchent les condoléances des sympathisants de Morsi

Le fils de Morsi a affirmé que les autorités égyptiennes ont empêché les proches, amis et sympathisants de Mohamed Morsi de se rendre chez sa famille à l’ouest du Caire pour présenter leurs condoléances.

 

Abdallah Morsi, fils de Mohamed Morsi, ancien et premier président égyptien démocratiquement élu, décédé lundi au cours de son audience au Caire, a critiqué sur Twitter le traitement des autorités égyptiennes destiné à la famille de Mohamed Morsi après le décès de ce dernier.

Le fils de Morsi a, ainsi, affirmé que les autorités égyptiennes ont empêché les proches, amis et sympathisants de Mohamed Morsi de se rendre chez sa famille à l’ouest du Caire pour présenter leurs condoléances.

La télévision gouvernementale égyptienne a annoncé lundi le décès de Mohamed Morsi au cours de son audience. Morsi a perdu connaissance dans le box des accusés après une intervention de cinq minutes. Une intervention au cours de laquelle il a critiqué les lacunes procédurales de son jugement ainsi que les conditions de sa détention.

Son avocat, Abdelmoneim Abdel Maqsoud,a affirmé que le défunt a été inhumé à Nasr dans l’est du Caire. Sa famille ainsi que ses avocats ont assisté à son enterrement. Un important dispositif de sécurité a été déployé. Aucun des partisans de l’ancien président égyptien n’a assisté à ses funérailles.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]