Armée israélienne : Destruction du dernier et plus important tunnel transfrontalier de Hezbollah

Le tunnel part du village de Ramyah et s’étend sur 680 mètres dans le territoire libanais et sur 77 mètres en Israël

 

L’armée israélienne a annoncé, mercredi, la destruction du dernier et plus important tunnel d’attaque transfrontalier du parti libanais Hezbollah. Le tunnel s’étend entre les territoires libanais et israélien.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee, a indiqué, dans un communiqué, que le tunnel part du village libanais de Ramyah et qu’il est le plus important parmi les tunnels transfrontaliers construits par Hezbollah en direction d’Israël.

Il a précisé que ce tunnel avait été découvert lors de la campagne du Bouclier du nord, qui avait démarré en décembre dernier et duré 40 jours.

Et Adraee d’ajouter qu’il a organisé, mercredi, une tournée pour les journalistes aux frontières du Liban et leur a permis, pour la première fois, d’accéder au tunnel.

« Après la destruction du dernier tunnel, Hezbollah ne dispose plus de tunnels d’attaque transfrontaliers », a souligné le porte-parole de l’armée israélienne.

Il a précisé, dans le même ordre d’idées, que le tunnel en question s’étend sur 680 mètres dans le territoire libanais et sur 77 mètres dans le territoire israélien avec 82 mètres de profondeur.

L’armée israélienne a indiqué avoir trouvé, à l’intérieur du tunnel, plusieurs matériaux ayant aidé Hezbollah dans les travaux de forage, en plus d’une infrastructure variée comme l’électricité, les outils de communications et des fentes d’aération.

L’armée a également souligné que la destruction du tunnel s’est faite par le pompage de substances de sorte qu'il ne soit utilisable sous aucune forme.

Dans le même contexte, l’armée israélienne a ajouté que, lors de la campagne du Bouclier du nord, elle avait découvert et détruit tous les tunnels transfrontaliers de Hezbollah.

Adraee a tenu les autorités libanaises pour responsables des activités de Hezbollah, qui fait partie du gouvernement.

Le gouvernement libanais et Hezbollah n’ont pas commenté la déclaration de l’armée israélienne.

Pour sa part le parti Hezbollah indique qu’il résiste à l’armée israélienne, qui occupe des terres libanaises dont les fermes de Chebaa, les collines de Kafrchouba et la partie nord du village de Ghajar.

 

 

 

Oussama al-Ghassani, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]