Atelier économique de Manama : Le secteur privé palestinien rejette et accuse

Il s’agit, selon les représentants du secteur privé palestinien d’une nouvelle phase de la «liquidation de la Cause palestinienne ».

 

Le Conseil de coordination du secteur privé palestinien a remis en question le timing et les objectifs annoncés de l’Atelier économique de Manama à Bahreïn qui se tiendra en coopération des Etats-Unis.

Les responsables du Conseil représentant une douzaine de secteurs économiques ont réaffirmé, mardi, au cours d’une conférence de presse à Ramallah le caractère suspect et douteux de cet atelier économique.

Cet atelier de travail économique est prévu du 25 au 26 juin 2019. Les Palestiniens estiment qu’il vise à promouvoir le plan de paix américain au Moyen-Orient « l’Accord du siècle ».

Il s’agit également, selon le Conseil de coordination, d'une tentative visant à intégrer Israël économiquement et politiquement dans la région. Des tentatives que le Conseil observe avec « préoccupation ».

Le Conseil a réitéré son rejet de cette initiative en dépit de la participation de plusieurs pays arabes. Il s’agit, selon le Conseil, d’une nouvelle phase de la « liquidation de la Cause palestinienne ».

Des hommes d’affaires palestiniens ont été invités la semaine dernière à participer à ce rendez-vous auquel s’oppose l’Autorité palestinienne. Le Conseil a appelé les hommes et les femmes d’affaires palestiniens, y compris ceux qui résident à l’étranger, à boycotter les travaux de cet atelier.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]