ONU / Yémen : Les Houthis acceptent de se retirer des principaux ports

ONU / Yémen : Les Houthis acceptent de se retirer des principaux ports

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Moyen-Orient


Le retrait doit commencer samedi et se terminer avant le 14 mai.

 

Le groupe rebelle yéménite houthi a accepté unilatéralement de retirer ses forces de trois ports clés et de les redéployer, a annoncé vendredi l'ONU.

Dans une déclaration, Michael Lollesgaard, président du Comité de coordination du redéploiement de l'ONU, a déclaré que l'ONU "se félicite de l'offre et de l'intention de Ansar Allah [Houthis] de procéder à un premier redéploiement unilatéral des ports d'Al-Hudaydah [Hodeïda], Salif et Ras Issa ”.

"La Mission des Nations Unies pour l'appui à l'accord de Hudaydah (UNMHA) surveillera et fera rapport sur ce redéploiement unilatéral, qui débutera le 11 mai 2019 [aujourd'hui] et s'achèvera le 14 mai 2019", a déclaré Lollesgaard.

Le port de Hodeïdah revêt une importance cruciale pour le Yémen, 90% des produits alimentaires et 80% de l'aide humanitaire y pénétrant.

Accord de Stockholm

Lors des négociations qui se sont tenues du 6 au 13 décembre dernier à Stockholm, les parties belligérantes du Yémen ont conclu des accords concernant la province de Taiz, des ports, un cessez-le-feu à Al-Hudaydah et un échange de prisonniers.

Le Yémen est en proie à la violence et au chaos depuis 2014, lorsque les rebelles houthis ont envahi une grande partie du pays, y compris la capitale, Sanaa. La crise s'est aggravée en 2015 lorsqu'une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis a lancé une campagne aérienne dévastatrice dans le but de faire reculer les acquis territoriaux des Houthis.

Depuis lors, des dizaines de milliers de Yéménites, y compris des civils, auraient été tués dans le conflit, tandis que 14 autres millions risquent de mourir de faim, selon l'ONU.

Selon les chiffres de l’ONU, le Yémen est confronté à l’une des pires catastrophes humanitaires au monde, avec plus de 10 millions de personnes menacées par la famine. Plus de 22 millions de personnes au Yémen ont désespérément besoin d'aide humanitaire et de protection urgentes.

 

 

 


Ali Murat Alhas, Betul Yuruk, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer