Nasrallah exclut une éventuelle guerre israélienne contre le Liban

Le Secrétaire général de Hezbollah a indiqué, dans un discours télévisé, que le front interne israélien n’est pas prêt.

Le Secrétaire général du parti libanais Hezbollah, Hassan Nasrallah, a exclu, lundi, qu'Israël déclenche une guerre contre le Liban.

Dans un discours télévisé, Nasrallah a démenti ce qui a été publié par le journal koweïtien « Al-Rai », dimanche, sur une éventuelle guerre israélienne contre le Liban, l’été prochain.

« Je n’ai dit, en aucune réunion, qu’il y aurait une guerre israélienne contre le Liban pendant l'été et je n’y ai pas pensé », a assuré le leader de Hezbollah.

Et Nasrallah d’ajouter « je n’ai pas dit non plus que si la guerre est déclenchée, il se peut que nous ne soyons pas parmi vous, moi et certains dirigeants, car Dieu seul décide des vies".

« Je tends, personnellement, vers l’exclusion de la possibilité d’une guerre israélienne, car le front interne israélien n’est pas prêt », a poursuivi le politicien libanais.

Le journal koweïtien avait indiqué, dimanche, que Nasrallah avait évoqué, lors d’une réunion restreinte avec des dirigeants de Hezbollah, la possibilité du déclenchement d’une guerre avec Israël.

Nasrallah aurait demandé, selon le journal, de ne pas cacher cette réalité aux familles et habitants des villages du Sud.

« Il se peut que je ne reste pas parmi vous pour longtemps et que la plupart des dirigeants partent avec moi, ainsi, Israël réussirait à assassiner les dirigeants », a ajouté le journal citant Nasrallah.

Le même journal a cité des sources américaines qui indiquent, en réponse à ces informations, que si la guerre est déclenchée, comme celle de 2006, ce ne serait pas Israël qui tire la première balle".

Les mêmes sources ont ajouté que « les autorités israéliennes n’ont pas l’intention de lancer une guerre contre le Liban, mais, n’hésitera pas à se défendre en cas d’attaque ».

La guerre de juillet 2006 est le dernier affrontement entre Israël et Hezbollah, pro-Iran. Ce dernier est considéré par Israël comme étant sont principal ennemi.

Cette guerre avait été déclenchée le 12 juillet et avait duré 34 jours, faisant près de 1200 morts libanais et plus de 120 morts israéliens. Elle avait également engendré d’énormes dégâts matériels au Liban.

 

 

 

Youssef Hussein, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]