James Jeffrey : Une zone de sécurité sans le YPG en Syrie

Le représentant spécial des Etats-Unis en Syrie, James Jeffrey, a indiqué travailler avec la Turquie sur la mise en place d'une zone de sécurité, dans le nord de la Syrie, sans la présence du YPG/PKK.

Le représentant spécial des Etats-Unis en Syrie, James Jeffrey, a indiqué travailler avec la Turquie sur la mise en place d'une zone de sécurité, dans le nord de la Syrie, sans la présence du YPG/PKK.

Jeffrey s'est exprimé, lundi, lors de la séance d'ouverture de la Conférence économique annuelle Turquie-Etats-Unis, organisé par le Conseil des relations économiques extérieures (DEIK) et le Conseil d'Affaires Turquie-Etats-Unis (TAIK), dont la 37ème session a démarré dans la capitale américaine, Washington.

Il a dit comprendre les inquiétudes sécuritaires de la Turquie par rapport à la Syrie.

"La Turquie a des inquiétudes sécuritaires importantes. Les Etats-Unis comprennent l'inquiétude de la Turquie vis à vis des personnes (YPG/PKK) avec qui nous faisons la guerre contre Daech. Nous travaillons avec la Turquie au sujet d'une zone de sécurité sans le YPG", a-t-il affirmé.

Jeffrey a souligné les fortes relations qui existent entre la Turquie et les Etats-Unis.

"La Turquie et les Etats-Unis possèdent, hier comme aujourd'hui, une importante coopération stratégique", a-t-il insisté.

Concernant la Syrie, Jeffrey a réclamé le départ des milices iraniennes qui s'y trouvent.

"Le régime d'al-Assad doit abandonner les armes chimiques et nucléaires. La Syrie ne doit pas devenir un refuge pour les terroristes et les iraniens qui s'y trouvent doivent rentrer chez eux", a-t-il conclu.


Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]