OMS : La violence a tué 6200 personnes au Yémen

Un rapport du Bureau régional de l'OMS avertit sur la situation humanitaire très menaçante au Yémen où 25% des services de santé ont été fermés à cause du conflit.

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré lundi, que les actes de violence au Yémen, qui entrent dans une deuxième année, ont eu des effets dévastateurs sur des millions de civils innocents et ont causé des souffrances infinies.

 Dans un communiqué publié sur son site, le bureau régional de l’OMS relève que 6200 personnes ont été tuées depuis mars 2015 et 30000 autres ont été blessées

Plus de 21 millions de personnes (environ 80% de la population totale du Yémen) ont besoin d’aides humanitaires, dont 2,5 millions de déplacés, a indiqué le bureau régional de l’OMS précisant que les deux tiers des personnes, ayant besoin d’aides, vivent dans des régions dont l’accès est difficile voire impossible.

La même source rappelle qu’avant la crise actuelle le système sanitaire  au Yémen faisait déjà face à plusieurs défis, et que la violence que vit actuellement le pays a aggravé la situation.

Dix-neuf millions de personnes trouvent des difficultés à accéder à une eau salubre, ce qui les expose aux maladies contagieuses comme la fièvre dengue, le paludisme et le choléra, avertit l’OMS.

Elle ajoute qu’environ 14 millions de personnes ont besoin de services de santé d’urgence, dont plus de deux millions d’enfants qui souffrent de malnutrition aiguë, sans parler des femmes enceintes ou celles qui allaitent.

L’OMS déplore également que 25% des services de santé au Yémen on du fermer à cause des dégâts subis des suites des actes de violence ou par manque de personnel qualifié, médicaments et moyens en général.

«Malgré tous les efforts que nous avons pu fournir, je suis profondément inquiet quant aux moyens financiers très limités accordés au secteur de la santé au Yémen. Ce qui a été versé jusqu’à présent correspond à peine à 6% des sommes promises pour 2016» a affirmé Alaaeddine al-Alwane, le directeur régional de l’OMS pour la région du Moyen-Orient.

 

Zakaria Kemmali, Saida Charafeddine

 


 


 

Mots-clés: Yemen, guerre yemen, aide yemen, Saida Charafeddine, Zakaria Kemmali

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]