Syrie : les habitants de Khan Cheikhoun commémorent le massacre à l’arme chimique

Khan Cheikhoun a été la cible d'une attaque à l’arme chimique menée par le Régime de Bachar al-Assad le 4 avril 2017.

Les habitants de Khan Cheikhoun, une localité de la province d’Idlib dans le nord-ouest de la Syrie, commémorent jeudi le deuxième anniversaire du massacre à l’arme chimique commis par le Régime syrien le 4 avril 2017 faisant au moins 100 morts parmi les civils.

« Deux ans sont déjà passés depuis l’attaque à l’arme chimique, et nos enfants sont toujours bombardés », « Le gaz sarin nous tue mais la Défense civile nous sauve la vie », « Ils ont interdit de nous tuer avec des armes chimiques mais tolèrent les armes classiques» ; sont les messages que les habitants ont scandé lors d'un rassemblement dans le centre-ville.

L’un des habitants, Abdelhamid Youssef, a confié à Anadolu qu’il avait perdu une vingtaine de ses proches dans l’attaque du 4 avril 2017 soulignant que les détails de ce massacre étaient toujours gravés dans sa mémoire.

Youssef n’a pas manqué de souligner la préoccupation de la population en l’absence de toute action internationale contre Bachar al-Assad, auteur de cette attaque.

Le Conseil International Indépendant de Recherche sur la Syrie, organe du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, a publié en septembre 2017 un rapport confirmant l’utilisation de gaz sarin par le Régime syrien lors de cette attaque.

 

 

Ashraf Moussa, Nadia Janane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]