La Turquie vise des investissements d'un milliard USD de sociétés américaines

Le président de la République turque, Erdogan participera à des réunions d'affaires aux Etats-Unis, du 29 mars courant à 2 avril.

AA - Ankara - La Turquie vise à se voir promettre un investissement de plus d'un milliard de dollars de la part des sociétés américaines, après la visite qu'effectuera le président de la République turque, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef d'Etat participera à des réunions d'affaires dans le cadre de la visite qu'effectueront l'Agence d'Investissement, de Soutien et de Présentation auprès du Bureau du Premier ministre (TYDTA), le Conseil des relations économiques extérieures (DEIK) et le Conseil d'Affaires Turquie-Etats-Unis (TAIK) aux Etats-Unis, du 29 mars courant au 2 avril. 

Le président du TYDTA, Arda Ermut a déclaré à l'Agence Anadolu (AA), que cette visite aura des impacts importants sur l'intérêt des investisseurs américains envers la Turquie.

"Durant les réunions entre le président de la République et les présidents et directeurs des firmes multinationales américaines, nous présenterons au maximum le soutien que fournit la Turquie aux investisseurs étrangers", a affirmé Ermut, précisant que les hauts dirigeants des 25 entreprises américaines figurant sur la liste Fortune 100, seront présents le 30 mars à Washington.

Ermut a fait savoir que Erdogan rencontrera en privé les hauts dirigeants de cinq entreprises américaines dont les projets d'investissement sont soutenus par l'agence TYDTA.

Il a ajouté que les entreprises américaines ont investi 1,5 milliard de dollars en Turquie en 2015, et les investissements turcs aux Etats-Unis ont dépassé les dix milliards de dollars.

Arda Ermut a noté que l'agence discute avec les entreprises américaines sur les projets d'investissement dans les secteurs de l'énergie, de l'aviation, de la production alimentaire, des finances, de l'informatique, de la médecine et des mécaniques.

Pour sa part, Omer Cihad Vardan, président du DEIK, a souligné l'importance de la date d'organisation de la visite, compte tenu de l'état critique des relations entre les deux pays ainsi que de la conjoncture internationale.

"Le président rencontrera les chefs des entreprises de l'industrie lourde, de l'énergie, de la production alimentaire, de l'aviation et de la biotechnologie, a-t-il déclaré. Leur volonté à rencontrer notre président démontre aussi leur souhait d'investir en Turquie. Nous attendons donc une promesse d'investissement de plus d'un milliard de dollars après les réunions."

Vardan a ajouté que le président turc participera également au Sommet sur la Sécurité nucléaire.

- Les Etats-Unis sont le cinquième marché d'exportation de la Turquie

Selon les données du ministère turc de l'Economie, les Etats-Unis étaient,en 2015, le cinquième plus important marché d'exportation de la Turquie.

Le montant du volume commercial entre les deux partenaires était de 17 524 millions de dollars en 2015. La Turquie a réalisé des  exportations d'une valeur de 6,4 milliards de dollars vers les Etats-Unis. En revanche, elle a effectué des importations à hauteur de 11,1 milliards de dollars.

Le ministère de l'Economie considère, pour la période 2015-2016, les Etats-Unis comme "pays objectif".


 

Recep Tayyip Erdoğan June 2015, Turkish President

Mots-clés: États-Unis, Turquie, économie turquie, commerce turquie, Turquie Diplomatie / Relations étrangères, turquie étranger, erdogan, recep tayip erdogan, diplomatie turquie, Nur Gülsoy, Nadia Akari, Nuran Erkul, turquie états unis

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]