Les attaques de la coalition américaine ont tué 3 035 personnes en Syrie

Les attaques de la coalition américaine ont tué 3 035 personnes civiles en Syrie (ONG)

Plus d'un demi-million de civils ont été déplacés par les attaques des forces de la coalition depuis 2014, selon un groupe de défense du droit humain basé au Royaume-Uni.

 

Des milliers de civils ont été tués et plus d'un demi-million déplacés en Syrie depuis septembre 2014, lorsque les forces de la coalition internationale dirigées par les États-Unis ont lancé une campagne de lutte contre le terrorisme, selon le rapport publié mercredi par un groupe de défense des droits de l'homme basé au Royaume-Uni.

Le rapport du Réseau syrien pour les droits de l'homme (RSDH) «documente la mort de 3 035 civils, dont 924 enfants et 656 femmes (femmes adultes) aux mains des forces de la coalition internationale depuis le début de leur intervention militaire en Syrie jusqu'en mars 2019».

Ce rapport a également révélé que "au moins 560 000 habitants ont été déplacés de force par les attaques des forces de la coalition internationale".

Le rapport a montré que 32% des morts civiles avaient été causées par des attaques de la coalition sous la présidence de l'ancien président américain Barak Obama, et que ces attaques "ont commencé à revêtir un caractère plus systématique et chaotique sous l'administration du président [Donald] Trump".

"Les attaques menées par les forces de la coalition internationale sous le mandat du président Obama ont tué au moins 976 civils, dont 194 enfants et 294 femmes", a déclaré le groupe de défense des droits de l'homme.

Selon le rapport, durant le mandat du président Trump, le nombre total de personnes tuées était "d'au moins 2 059 civils, dont 730 enfants et 362 femmes".

Les forces de la coalition ont également mené au moins cinq attaques à l'aide de munitions incendiaires.

Le rapport a également documenté «au moins 172 attaques contre des installations civiles vitales, dont 25 attaques contre des écoles, 16 attaques contre des installations médicales et quatre attaques sur des marchés».

 

 

Esref Musa, Adham Kako, Maımaıtımıng Yılıxıatı, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]