Idleb : Un camp de réfugiés bombardé

Publié par Ayvaz Çolakoğlu le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

L'opposition syrienne a affirmé, dans un message partagé sur les réseaux sociaux, que des chasseurs russes de type SU 34, ont bombardé toute la nuit, jusqu'à 4 heures du matin, un camp de réfugiés à l'intérieur de la zone de désescalade d'Idleb en Syrie.

Un camp de réfugiés situé à l'intérieur de la zone de désescalade d'Idleb en Syrie a été bombardé par l'aviation russe selon les forces d'opposition syriennes.

Selon les informations obtenues mercredi, par les correspondants locaux de l'Agence Anadolu, ces attaques ont coûté la vie à 2 civils et de nombreux blessés sont à déplorer, dont de nombreux enfants.

L'opposition syrienne a affirmé, dans un message partagé sur les réseaux sociaux, que des chasseurs russes de type SU 34, ont bombardé toute la nuit, jusqu'à 4 heures du matin, un camp de réfugiés à l'intérieur de la zone de désescalade d'Idleb en Syrie.

Par ailleurs, les forces du régime d'al-Assad ont bombardé, au cour de la même nuit, la région de Temaniye, avec des bombes au phosphore blanc, une arme interdite.

Au moins 126 civils ont perdu la vie depuis le début de l'année et plus de 380 autres ont été blessés par les forces du régime d'al-Assad et ses affidés iraniens.

Malgré l'accord de cessez-le-feu à Idleb signé le 17 septembre 2018, à Sotchi, station balnéaire russe, par la Turquie et la Russie, les attaques du régime sur ce bastion de l'opposition n'ont pas cessé.

 

Eşref Musa, Burak Karacaoğlu, Levent Tok, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer