Les négociations de paix entre les États-Unis et les Taliban se terminent sans accord au Qatar

Les négociations de paix entre les États-Unis et les Taliban se terminent sans accord au Qatar

Les deux parties affirment avoir fait des progrès, dans des déclarations séparées.

 

La cinquième série de pourparlers de paix entre les États-Unis et les Taliban afghans s'est terminée mardi sans aboutir à un accord final, ont indiqué des responsables.

Les négociations à Doha, dans la capitale du Qatar, ont duré 16 jours.

"Nous venons de terminer un cycle de négociations marathon avec les Taliban à #Doha. Les conditions pour la #paix se sont améliorées. Il est clair que toutes les parties veulent mettre fin à la guerre. Malgré des hauts et des bas, nous avons gardé les choses sur les rails et avons fait de réels progrès", a tweeté après l'envoyé suprême Zalmay Khalilzad à la fin de la réunion.

"La paix nécessite un accord sur quatre points: les assurances contre le terrorisme, le retrait des troupes, le dialogue intra-afghan et un cessez-le-feu complet. Lors des pourparlers de janvier, nous avons "convenu de principe" sur ces quatre éléments. Nous sommes maintenant "d'accord sur le projet", et "sur les deux premiers [points] ", a-t-il ajouté.

Il a déclaré qu'une fois qu'un accord sur le retrait des troupes et les mesures anti-terroristes seraient finalisés, les négociations sur les deux autres questions commenceraient.

"Ma prochaine étape est les discussions à Washington et les consultations avec d'autres partenaires. Nous nous retrouverons bientôt, et il n'y a pas d'accord final jusqu'à ce que tout soit convenu", a conclu Khalilzad.

Dans un communiqué séparé, le porte-parole des Taliban afghans, Zabihullah Mujahid, a déclaré que des discussions approfondies avaient eu lieu sur deux questions préalablement convenues.

"Ces deux problèmes étaient le retrait de toutes les forces étrangères d'Afghanistan et d'empêcher quiconque de faire du mal aux autres sur le sol afghan; comment et quand toutes les forces étrangères quitteront-elles l'Afghanistan et par quelle méthode ?" a-t-il dit dans une déclaration.

Les pourparlers visent à mettre fin à 17 années de guerre en Afghanistan.

Les États-Unis veulent inclure le gouvernement afghan dans les pourparlers, mais les Taliban refusent de reconnaître celui-ci.

"Aucun accord n'a été conclu concernant un cessez-le-feu et des discussions avec l'administration de Kaboul, et aucune autre question n'a été abordée dans le programme actuel. Les rapports de certains médias à cet égard sont sans fondement", a conclu Mujahid.

Le gouvernement afghan a affirmé que tout processus de paix dans le pays devrait appartenir à la population et être menée par elle.

 

 

Islamuddin Sajid, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]