Ankara : des manifestations condamnant l’exécution de neuf jeunes opposants égyptiens

Des dizaines d’activistes ont manifesté, samedi, devant l’ambassade égyptienne à Ankara, pour protester contre la récente vague d’exécution qui a visé 9 jeunes opposants égyptiens.

 

Cette manifestation fait suite aux appels à manifester de la ligue internationale des droits de l’Homme et de la démocratie et de la plateforme de la liberté du culte.

Ramzi Tchair, président de la ligue a déclaré que cette manifestation vise à condamner "les dépassements d’Al Sissi et les actes de torture et les exécutions abusives en Egypte".

Il a, en outre, affirmé qu’"Al Sissi est arrivé au pouvoir grâce aux meurtres de milliers de personnes. Il poursuit aujourd’hui ces pratiques consistant au meurtre d’innocents".

Tchair a critiqué le silence de la communauté internationale face aux malheurs qui frappent la communauté musulmane dans le monde à l’instar des crises au Myanmar, en Afghanistan, en Egypte, en Irak et en Palestine. Il a appelé à la mobilisation pour mettre fin à la cruauté en Egypte.

Mustapha Sinane, membre de la plateforme de la liberté du culte a déclaré "qu’Al Sissi poursuit ses actes injustifiés de répression en toute impunité grâce au soutien, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d’Israël".

Le ministère de l’Intérieur égyptien a procédé mercredi à l’exécution de neuf jeunes jugés dans l’affaire du meurtre de l’ex-procureur général égyptien Hicham Baraket dans un attentat qui a ciblé son convoi au Caire durant l’été 2015.

Parmi les jeunes exécutés, figure Ahmad Mohamed Taha fils de Mohamed Taha Wahdane, membre du bureau d’orientation des frères musulmans, l’organe exécutif le plus important du groupe.

Des organisations internationales ont appelé mardi les autorités égyptiennes à mettre fin aux condamnations prononcées sur la base d'aveux soutirés sous la torture.

Les faits de ce procès remontent à juin 2015. Une explosion a visé le convoi de Hicham Baraket au Caire. Les frères musulmans ont démenti tout lien avec cet attentat.

 

 

Aykut karadağ, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]