Turquie : La zone de sécurité doit être libérée des terroristes du PKK / YPG

Turquie : La zone de sécurité doit être libérée des terroristes du PKK / YPG

Le ministre de la Défense turque, Hulusi Akar, a souligné que les forces turques devraient surveiller les zones de sécurité dans le nord de la Syrie.

 

La future zone de sécurité dans le nord de la Syrie devrait être surveillée par les forces turques et débarrassée du groupe terroriste PKK / YPG, a déclaré samedi le ministre turc de la Défense.

En marge de la Conférence annuelle de Munich sur la sécurité, Hulusi Akar a eu des entretiens séparés avec le secrétaire américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, l'envoyé spécial américain en Syrie, James Jeffrey, et un groupe de sénateurs américains.

Le ministre a évoqué les attentes de la Turquie vis-à-vis des États-Unis et a souligné que les activités terroristes du PKK / YPG dans le nord de la Syrie constituaient le principal obstacle à l’amélioration des relations américano-turques.

«Les terroristes du PKK ne représentent pas nos frères kurdes. Il n’y a pas de différence entre le PKK et les YPG », a rappelé Akar à de hauts responsables américains lors de ses réunions.

Le ministre turc a souligné que le nettoyage de la zone frontalière entre la Turquie et la Syrie du PKK et de sa branche syrienne YPG constituait une priorité absolue pour Ankara, afin de garantir la sécurité du peuple turc.

"Une zone de sécurité longue de 440 km à l'est de l'Euphrate devrait être débarrassée du groupe terroriste YPG et être surveillée par les forces turques", a-t-il souligné.

Akar a également souligné que la Turquie ne permettrait jamais un État terroriste ou un corridor terroriste à sa frontière sud.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Ayhan Şimşek, Felix Nkambeh Tih, Ümit Dönmez

 

Photographie : Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar et le secrétaire américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, à la Conférence annuelle de Munich sur la Sécurité

Par Arif Akdoğan - Agence Anadolu, le samedi 16 février 2019, en Allemagne

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: états-unis syrie, turquie syrie, hulusi akar, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]