L'armée turque frappe des cibles YPG / PKK à Tall Rifaat en Syrie

L'armée turque frappe des cibles YPG / PKK à Tall Rifaat en Syrie

Le groupe a récemment intensifié ses activités terroristes à Afrin et dans ses environs.

 

Les Forces armées turques ont attaqué mercredi des positions appartenant au groupe terroriste YPG / PKK dans la ville de Tall Rifaat, dans le nord de la Syrie.

Des obusiers déployés dans la zone d’opérations de l’opération transfrontalière «Bouclier de l'Euphrate» ont pilonné les positions du PKK / YPG à Tall Rifaat, juste à l’est d’Afrin.

Afrin a récemment été la cible du terrorisme YPG / PKK.

Dimanche, le groupe a ciblé des parties civiles de la ville, faisant au moins deux morts. Et mercredi matin, un véhicule rempli de bombes a explosé à Afrin sans faire de victimes.

Au cours des trois dernières années, Tal Rifat a été occupée par le YPG / PKK, qui a surnommé le territoire entre Tal Rifat et Manbij le «canton de Shahba».

Les YPG / PKK ont occupé Tal Rifat en 2016 dans l’espoir de relier Afrin aux zones qu’il contrôlait à l’est de l’Euphrate, créant ainsi une zone d’influence le long de la frontière entre la Syrie et la Turquie.

Le district syrien d’Al-Bab, situé entre Tal Rifat et Manbij, fait partie de la zone d’opérations du «Bouclier de l'Euphrate», perturbant ainsi le lien territorial recherché par le YPG / PKK.

Quelque 250 000 réfugiés de Tal Rifat et de sa banlieue se sont installés temporairement dans la ville détenue par l’opposition Azaz, adjacente à la zone du Bouclier de l’Euphrate.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Umit Donmez, Omer Koparan, Adham Kako, Ali Murat Alhas, Adam Moro

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]