Cavusoglu : Nous œuvrons à porter l'Affaire Khashoggi devant l'ONU

Cavusoglu : Nous œuvrons à porter l'Affaire Khashoggi devant l'ONU

Le ministre turc des Affaires étrangères a souligné que les enquêtes sur le meurtre de Khashoggi se poursuivent de manière approfondie.

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que le travail se poursuit avec quelques pays afin de porter l'affaire du meurtre de Jamal Khashoggi devant l'ONU.

Le Chef de la diplomatie turque s’est exprimé, lundi depuis Tunis, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue tunisien, Khemaies Jhinaoui.

Cavusoglu a souligné que les enquêtes turques se poursuivent de manière approfondie sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat de son pays à Istanbul.

"Pendant que nous effectuons toutes ces procédures, nous attendons de l'Arabie Saoudite, en particulier, qu'elle nous informe et informe l'opinion publique sur les résultats des enquêtes en cours dans le Royaume de manière transparente", a-t-il ajouté.

"Parce que ceux qui ont tué Khashoggi et déchiqueté son corps puis effacé les traces de son cadavre mutilé sont des Saoudiens, et ceux qui ont émis les ordres sont des Saoudiens", a-t-il poursuivi.

Cavusoglu a noté que les autorités saoudiennes n'ont jusqu'à présent pas informé la Turquie, du lieu où le corps de Khashoggi a été enterré, et de ce que les assassins en ont fait.

Il a ajouté que l'Arabie Saoudite n'a également pas indiqué à la Turquie le nom du "collaborateur local" dont elle parle.

"Ceux qui devraient répondre à ces questions sont actuellement en Arabie Saoudite", a-t-il martelé.

Le meurtre de Khashoggi au consulat de son pays à Istanbul, début d'octobre dernier, a provoqué un tollé international et des appels persistants à dévoiler le lieu de son corps et ceux qui ont commandité son assassinat.

Après 18 jours de déni, Riyad a reconnu, le 20 octobre dernier, que Khashoggi a été tué au consulat, soutenant cependant que la famille royale saoudienne n'avait pas connaissance d'un complot visant à l'assassiner.

La justice turque a émis, le 5 décembre courants, des mandats d’arrêt visant deux proches du Prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed Ben Salman, en liaison avec le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Il s'agit du général Ahmed Al-Assiri, ancien chef adjoint du renseignement saoudien, et de Saoud Al-Qahtani, ancien conseiller du Prince héritier.

 

Mona Saanouni, Mustapha Dalaa, Qualid Filsde Mohamed Chine

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ CONNEXE "ARABIE SAOUDITE / MOHAMMED BIN SALMAN"

Cavusoglu et Guterres s'entretiennent au téléphone (18 décembre 2018)

Le Sénat américain tient Bin Salman pour responsable du meurtre de Khashoggi (13 décembre 2018)

Netanyahu : Déstabiliser l'Arabie saoudite, c'est déstabiliser le monde (13 décembre 2018)

Riyad annonce la création d'un groupe pour la Mer Rouge et la Corne de l'Afrique (12 décembre 2018)

États-Unis : Les Démocrates appellent à une enquête sur la relation Kushner-Bin Salman (11 décembre 2018)

Réunion Guterres-Cavusoglu sur le meurtre de Khashoggi (11 décembre 2018)

Turquie/Assassinat de Khashoggi: L'approche saoudienne est «décevante» (10 décembre 2018)

Netanyahu demande au Mossad de nouer des liens avec l'Arabie Saoudite (9 décembre 2018)

Le 39ème sommet du Conseil de coopération du Golfe s'achève à Riyad (9 décembre 2018)

Meurtre de Khashoggi/ MAE Saoudien : Riyad ne livrera pas ses citoyens accusés à la Turquie (9 décembre 2018)

L'Emir du Qatar n'ira pas à Riyad pour le Sommet du CCG (9 décembre 2018)

Bin Salman «complice» dans l'assassinat de Khashoggi: Sénateur américain (4 décembre 2018)

Le roi saoudien invite l'émir qatari au sommet du Conseil de coopération du Golfe (3 décembre 2018)

La République de Maurice met fin à son embargo contre le Qatar (3 décembre 2018)

Accord sur 5 projets industriels entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite (3 décembre 2018)

Arrivée de Bin Salman en Tunisie (27 novembre 2018)

Le Qatar se retire de l’Opep (26 novembre 2018)

Bin Salman arrive en Égypte dans le cadre d'une tournée de pays arabes  (26 novembre 2018)

La société civile tunisienne proteste contre la visite du prince héritier saoudien  (26 novembre 2018)

MBS continue sa tournée internationale à Bahreïn (26 novembre 2018)

Bin Salman entame sa première tournée à l'étranger après le meurtre de Khahsoggi (22 novembre 2018)

France : Sanctions contre 18 Saoudiens (22 novembre 2018)

Meurtre de Khashoggi: Londres et l'UE discutent de possibles sanctions contre Riyad (20 novembre 2018)

Responsable du Département d'État: Le Prince héritier saoudien a ordonné le meurtre de Khashoggi (20 novembre 2018)

CIA: Le meurtre de Khashoggi ordonné par le prince héritier saoudien (17 novembre 2018)

 

 




Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]