Turquie: Des centaines de milliers de manifestants contre le terrorisme du PKK

Les manifestations de masse ont suivi les attentats-suicides à Kayseri et à Istanbul, qui ont fait plus de 60 morts.

 

ISTANBUL (AA) - Des centaines de milliers de personnes en Turquie ont manifesté, dimanche, contre le terrorisme du PKK à la suite des récentes attaques mortelles qui ont visé des agents de sécurité et des civils.

Les manifestants se sont déversés dans les rues avec des drapeaux turcs et des pancartes anti-PKK dans lesquelles on lisait «Les martyrs ne meurent jamais, la nation ne sera pas divisée» et «Que les mains de ceux qui visent le drapeau turc soient brisées».

Les manifestations de masse se sont produites après qu'un attentat suicide à la voiture piégée samedi a tué 14 soldats et blessé 55 autres personnes dans la province de Kayseri, dans le Centre de la Turquie. Il y a une semaine, un double attentat revendiqué par l'organisation TAK, branche dite "urbaine"  du PKK a tué 44 personnes, dont 36 policiers, à Istanbul.

Hakkari, frontalière de l'Iran et de l'Irak, est l'une des provinces du sud-est turc les plus touchées par les attaques terroristes depuis de nombreuses années. Environ 3000 personnes dans le district de Yüksekova étaient dans les rues pour protester contre le groupe terroriste PKK, dimanche.

Des centaines de personnes dans le district de Çukurca de Hakkari ont également protesté contre les attaques et scandé des slogans anti-PKK.

Les provinces du sud-est, Şırnak, Diyarbakır, Mardin et Şanlıurfa ont également vu des dizaines de milliers de citoyens et de nombreuses organisations non gouvernementales locales et nationales se rassembler sur les places pour protester contre le terrorisme du PKK.

Mehmet Akdeniz, le chef provincial de la Confédération des Syndicats de Fonctionnaires (Memur-Sen) à Şırnak, a déclaré que des personnes de tous les horizons, y compris des Turcs, des Kurdes et des Arabes, tous citoyens turcs, se sont unis pour la Turquie.

"L'organisation terroriste du PKK qui voulait briser cette fraternité a attaqué nos gens qui allaient au travail et à l'école, et les soldats qui allaient en permission de week-end."

À Diyarbakır, les manifestants ont observé une minute de silence, lu l'hymne national et prié pour ceux qui ont perdu la vie dans les attaques terroristes.

Des milliers d'autres se sont également rassemblés dans les provinces de Elazığ, de Erzurum et de Kars pour condamner les attaques du PKK contre les civils et les forces de sécurité.

Sefa Kaya, un résident de Elazığ, a rappelé que les Turcs et les Kurdes ont sauvé le pays à Çanakkale, faisant référence à la bataille dans le détroit des Dardanelles dans le district de Gelibolu de Çanakkale pendant la Première Guerre mondiale contre les forces alliées.

«Maintenant, certains veulent semer la discorde entre nous. Nous sommes tous frères», a déclaré Kaya.

Dans le Sud de la Turquie, dans la province d'Antalya, tous les partis politiques se sont joints à un rassemblement pour mettre l'emphase sur leur solidarité contre le terrorisme.

Le gouverneur d'Antalya Munir Karaloğlu a déclaré: "Nous sommes dans les rues pour montrer notre réaction au terrorisme comme tous les partis politiques, organisations non gouvernementales et institutions publiques."

Dans les provinces centrales de Turquie comme Konya, Karaman, Eskişehir, Kütahya, Kirşehir, Nevşehir, Nigde, Aksaray, Kayseri et Yozgat, des dizaines de milliers de citoyens se sont également unis contre le terrorisme.

Les manifestants à Konya se sont rendus au cimetière des Martyrs de la ville et y ont laissé des œillets sur leurs pierres tombales.

Les provinces occidentales, Sakarya , Tekirdağ, Balıkesır et Bursa font également parties des provinces où des manifestations anti-PKK ont eu lieu. Des milliers de personnes ont réagi aux récentes attaques terroristes.

Le PKK - listé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne - a repris sa campagne armée de plusieurs décennies en juillet 2015.

Plus de 350 civils et plus de 850 agents de sécurité ont perdu la vie depuis, dans les attentats du PKK. Plus de 9 000 terroristes du PKK ont été tués ou appréhendés dans la même période.

 

 

 

Turquie Manifestations contre le PKK 18 decembre 2016 Agence Anadolu

Turquie, Manifestations contre le terrorisme du PKK, 18 decembre 2016 © Agence Anadolu

Mots-clés: otan, Turquie, actualité terrorisme, terrorisme, manifestation, pkk, civil, blessé, blessés, explosion, terrorisme turquie, turquie solidarité, attentat, Actualité Turquie, pkk terroriste, turquie terrorisme, turquie sécurité, militaire turquie, soldats tués, Turquie actualité, bombe, europe terrorisme, Diyarbakır, Servet Günerigök, İlker Girit, Ümit Dönmez, Mardin, Yüksekova, Hakkari, sirnak, Şırnak, turquie pkk, explosion turquie, explosion bursa, turquie militaire, Çukurca, turquie explosion, sanliurfa, urfa, Şanlıurfa, solidarité, moyen orient terrorisme, istanbul terrorisme, soldats, nationalisme turquie, voiture explosion, attentat turquie, Erzurum, manifestation turquie, turquie manifestation, voiture piégée, voiture piégée turquie, Antalya, Liste des Martyrs, Rassemblement pour la Démocratie et les Martyrs, pkk kck, Sakarya, manifestation contre terrorisme, Tekirdağ, Konya, Balıkesir, Aksaray, TAK (Faucons de la Liberté du Kurdistan), massacre pkk, Kayseri, Eskişehir, turquie, mobilisation nationale contre le terrorisme, Nevşehir, Kırşehir, Niğde, Bursa, Karaman, Kütahya, Yozgat

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]