Turquie: Une commission parlementaire enquêtera sur l'incendie mortel de Aladağ

Onze enfants et une enseignante avaient perdu la vie après qu'un incendie avait éclaté dans un internat privé, dans la province de Adana, mardi.

ANKARA (AA) - Les quatre partis politiques turcs représentés au Parlement ont convenu, jeudi, de constituer un comité chargé d'enquêter sur un incendie mortel, dans un internat féminin d'école secondaire (collège & lycée) dans la province d'Adana.

Les députés du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti, gouvernement) ainsi que ceux des partis d'opposition ont proposé une motion à l'Assemblée Générale du Parlement. De nombreux députés du Parti Républicain du Peuple (CHP), du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) ainsi que des députés du Parti Démocrate des Peuples (HDP) étaient co-signataires, avec ceux du Ak Parti, de la proposition.

Un député du AK Parti, Yılmaz Tunç a déclaré que des extincteurs étaient disponibles à chaque étage et que l'entretien périodique du bâtiment avait été effectué.

Cependant, a-t-il dit, les étlèves n'avaient pas de formation en matière de lutte contre les incendies.

«Les enfants auraient peut-être pu atteindre l'issue de secours s'ils avaient été soumis à des exercices de pratique dans la lutte contre les incendies», a-t-il ajouté.

Deniz Depboylu, un député du MHP, a déclaré que les mesures nécessaires devraient être prises contre les sites où la négligence a été constatée, lors d'inspections précédentes.

"Nous croyons que l'enquête parlementaire permettra d'éviter les ravages futurs", a déclaré Depboylu.

Elle a soutenu que tous les dortoirs, qu'ils soient publics ou privés, devraient être maintenus sous contrôle serré.

Mercredi, 13 suspects ont été incarcérés. 10 élèves, la fille âgée de quatre ans du directeur de l'internat, et une enseignante ont été tués et 24 autres personnes blessées.

Jeudi, des services funéraires ont été organisés pour les victimes.

Les blessés ont été touchés par la fumée ou ont subi des blessures en essayant d'échapper au bâtiment en feu. Huit d'entre eux ont quitté l'hôpital, tandis que 16 autres sont encore sous traitement.

Le feu a probablement éclaté en raison d'une défaillance du réseau électrique, selon les rapports.

Dans un rapport, jeudi, le département de police d'Adana a déclaré que la porte de l'escalier de secours au deuxième étage n'était pas verrouillée pendant l'incendie, mais qu'elle n'avait de poignées à aucun des deux côtés.

Celle du troisième étage avait des poignées et n'était pas verrouillée non plus, selon le rapport.

Une enquête approfondie est en cours, avec trois procureurs chargés d'enquêter sur l'incident.

Ayşe Hümeyra Atılgan, à Istanbul, a contribué à ce rapport.

 


 

TBMM Logo

 


 

Mots-clés: Turquie, mort, morts, Ankara, parlement, accident, Actualité Turquie, turquie sécurité, Turquie actualité, Parti Républicain Populaire (CHP), Parti d'Action Nationaliste (MHP), akp, AK Parti, Parti Démocratique des Peuples (HDP), Marc Chenault, Servet Günerigök, Ümit Dönmez, Ayşe Hümeyra Atılgan, Parlement de Turquie, catastrophe, Parti politique Turquie, parti nationaliste, incendie europe, Adana, Ibrahim Erikan, mahmut demirtaş, Aladağ, incendie turquie, résidence universitaire, étudiants, étudiants turquie, catastrophe turquie, internat turquie, commission parlementaire turquie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]