Visite d'une mission du Conseil de sécurité en RDC

L'objectif de la visite est d'accompagner le pays vers la stabilité politique.

 

AA/Kinshasa/Pascal Mulegwa - Une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU, dépêchée en RDC pour y "accompagner la consécration de la stabilité politique", a rencontré samedi matin le président congolais Joseph Kabila et le Premier ministre Matata Mponyo, a rapporté le correspondant de Anadaolu.

Arrivée vendredi soir à Kinshasa, la délégation, composée des ambassadeurs respectifs des 15 pays membres du CS, devra rencontrer plus tard, dans la journée de samedi, des représentants de la Société civile et de l'opposition congolaise, indique un programme de visite, dont Anadolu a reçu copie.

S'exprimant aux médias à l'issue de la rencontre avec Kabila, François Delattre, représentant permanent de la France auprès de l'ONU, a déclaré que la délégation onusienne a rappelé que la "RDC traversait une étape importante de son histoire, d'où la nécessité d'une transition politique pacifique" .

"Nous avons fait le tour des différentes questions politiques qui se posent, à l'heure actuelle", a-t-il ajouté, soulignant "Qu'il revient aux forces vives de maintenir ce pays sur le chemin de la paix".

"Nous appelons au sens de responsabilité de tout côté", a lancé le diplomate français.

«Nous sommes là pour marquer le soutien résolu du Conseil de sécurité, donc du monde à l’entreprise qui est celle de la RDC sur tous les plans (politique et les autres)», avait déclaré Delattre, vendredi, à la radio de la Monusco "Radio Okapi".

"Il faut avoir la paix politique, être à l’écoute de la Communauté internationale qui veut travailler avec les Congolais pour arriver à cette stabilité politique", avait pour sa part déclaré le diplomate angolais, Ismaël Abraao Gaspar Martins, cité par la même source. 

Interrogé samedi par Anadolu sur la finalité de cette visite, Félix Prosper Basse , porte parole de la Monusco, a indiqué qu'elle s'inscrit dans le cadre du suivi de l'application de la résolution 2277 de l'ONU, qui appelle, notamment, "à un Dialogue politique plus inclusif et à l'organisation des élections dans le respect des délais constitutionnels".

«Je pense que beaucoup de sujets pourront être abordés, notamment la sécurité et la situation politique. Ils rencontreront aussi bien les partis politiques de l’opposition que les membres de Société civile ainsi que d’autres composantes, dynamique de la société congolaise de manière très générale», avait il déclaré, mercredi dernier lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Mission onusienne. 

Selon des sources de la Monusco, la délégation devrait clôturer sa mission dimanche après une visite de terrain dans le territoire de Beni (partie Est de la RDC) où des civils subissent depuis plus de deux ans les massacres perpétrés par les différents groupes armés sévissant dans la région.

La visite de cette délégation du CS en RDC intervient à un moment où le pays traverse une période particulièrement tendue après le report à avril 2018, de l'élection présidentielle, initialement prévue avant la fin de l'année.

Une décision fortement dénoncée par l'opposition qui y voit un "subterfuge" pour maintenir l'actuel président Jospeh Kabila au pouvoir au delà de son dernier mandat constitutionnel qui arrive à terme le 20 décembre prochain.


 

Jospeh Kabila Pascal Mulegwa

Joseph Kabila - Président de la  RDC - Pascal Mulegwa

 


 

Mots-clés: Afrique, ONU actualité, ONU, République Démocratique du Congo - RDC, afrique politique, Afrique Centrale, violence, politique, Saida Charafeddine, Nadia Al Chahed, Hatem Katou, afrique développement, kabila, violence afrique, afrique violence, rdc violence, Pascal Mulegwa, rdc politique, rdc sécurité, Kinshasa, rdc diplomatie, ONU RDC, Béni / RDC, Monusco, ONU Afrique, Conseil de Sécurité de l'ONU, matata ponyo

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]