Turquie: lutte contre le terrorisme du PKK, 5 novembre 2016

Deux enfants tués dans l'explosion d'une bombe du PKK à Şırnak. Quatorze terroristes du PKK éliminés dans le Sud-est de la Turquie et en Irak. 3 policiers blessés dans une attaque à la bombe à Mardin. Attentat de Diyarbakır: La préfecture confirme qu'il s'agit bien d'un acte du PKK.  Turquie: Des responsables du HDP arrêtés à Adana. Turquie: Neuf dirigeants et journalistes de "Cumhuriyet" mis en détention. Un groupe Pro-PKK menace de mort les membres d'un syndicat turc en Suède. Deux députés recherchés par la police turque pour apologie du terrorisme ont prononcé des discours à Bruxelles.

 

Le PKK ("Parti des Travailleurs du Kurdistan") est catégorisé en tant qu'organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne.  Le groupe a repris sa campagne armée de trente ans contre l'État turc en juillet 2015.

Depuis lors, les attaques terroristes du PKK ont tué plus de 850 membres des Forces de l'ordre. Elles ont également coûté la vie à plus de 350 civils, dont une centaine d'enfants. Au moins 8700 terroristes du PKK ont été tués dans les opérations de l'armée, dans la même période.

Les forces de police et de l’armée turques lancent des attaques contre des positions de l’organisation terroriste et séparatiste du PKK et traquent ses éléments dans le Sud et le Sud-est du pays et dans le Nord de l’Irak en réponse à des attaques terroristes commises par l’organisation à l’intérieur de la Turquie de temps à autres et qui visent des civils et des éléments des forces de l’ordre.

 

Deux enfants tués dans l'explosion d'une bombe du PKK à Şırnak.


Ekrem Payan - Tuncay Çakmak - Hatem Katou, Turquie (AA) - Deux enfants ont perdu la vie dans un attentat à la bombe du groupe terroriste PKK dans la ville de Şırnak, dans le Sud-est de la Turquie, selon une source médicale.

Quatre autres enfants ont été blessés dans l'explosion et étaient encore traités à l'hôpital, selon la même source. L'âge des enfants et n'a pas pu être précisé, mais deux d'entre eux sont morts à l'hôpital.

Plus tôt, le bureau du gouverneur de la province avait déclaré que les terroristes du PKK avaient placé une bombe dans une rue.

Plus tard, le bureau du gouverneur régional a déclaré dans un communiqué que au moins sept terroristes du PKK ont été tués lors d'une opération de sécurité à Şırnak, samedi.

En outre, les forces de sécurité ont découvert des engins explosifs improvisés dans un bâtiment de la municipalité dans une ville de la même province  selon le communiqué qui précise qu'un membre du personnel de sécurité a été légèrement blessé alors qu'il désamorçait des dispositifs amorcés par le PKK.

L'opération dans la zone Bestler-Dereler de la province est toujours en cours, selon le communiqué.

 

Quatorze terroristes du PKK éliminés dans le Sud-est de la Turquie et en Irak

AA - Ankara - Ferdi Türkten - Tuncay Çakmak - Hatem Katou - L'armée turque a annoncé, samedi, l'élimination de 14 terroristes du PKK dans le Sud-est de la Turquie et dans le Nord de l'Irak.

Un communiqué publié samedi par le commandement de l'Etat-major de l'armée turque fournit des informations sur les opérations sécuritaires contre le PKK.

Ainsi, trois terroristes ont été tués vendredi, dans les opérations qui se poursuivent dans le district de Çukurca de la province de Hakkari dans le Sud-est de la Turquie, lit-on dans le communiqué. 

A Sirnak, ce sont sept éléments du PKK qui ont été tués, ajoute le communiqué.

En outre, un autre terroriste a été tué dans des affrontements survenus dans le district de Lice de la province de Diyarbakır, poursuit la même source.

Un autre élément du PKK s'est, quant à lui, rendu aux forces de sécurité à Mardin/Nusaybin, relève le communiqué du commandement de l'Etat-major de l'armée.

Plusieurs armes et explosifs ont été retrouvés dans la région,  précise le communiqué de l'armée.

Enfin, le communiqué indique que 3 terroristes ont été tués dans des frappes contre des positions du PKK dans la région de Zap dans le Nord de l'Irak.

 

3 policiers blessés dans une attaque à la bombe à Mardin


Ekrem Payan et Halil Ibrahim Sincar - Mardin, Turquie - Burcu Arik - (AA) - Trois policiers ont été légèrement blessés dans un attentat à la bombe mené par le groupe terroriste du PKK dans la ville de Mardin, dans le Sud-est de la Turquie, samedi, selon une source policière.

La bombe a explosé lorsqu'un véhicule blindé de police passait sur une route dans le district de Derik, a-t-elle dit.

Les officiers blessés ont été transportés à l'hôpital public de Derik. Les forces de sécurité ont lancé, par la suite, une opération pour attraper les assaillants, a ajouté la source.

 

Attentat de Diyarbakir: La préfecture confirme qu'il s'agit bien d'un acte du PKK

La Préfecture de Diyarbakir a démenti les informations selon lesquelles l'attentat, qui a coûté la vie à 11 personnes, aurait été revendiqué par Daech.

 

Turquie: Des responsables du HDP arrêtés à Adana

AA / Adana (Turquie) / Muzaffer Çağlıyaner - Hatem Katou - La police turque a arrêté, samedi à l’aube, le responsable du Parti Démocratique des Peuples (HDP, opposition) et huit autres membres du parti dans la province d’Adana (Sud).

Selon les informations recueillies par Anadolu, le président de la section du parti dans la province Hüseyin Beyaz et huit autres responsables du HDP sont accusés «d’appartenance à l’organisation terroriste du PKK et d’apologie du terrorisme».

L’opération a été exécutée par la section de la lutte antiterroriste de la Direction de sûreté de la province d’Adana.

Vendredi, onze députés du HDP ont été interpellés et détenus, dont les deux co-présidents du parti, Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ, ainsi que le vice-président du groupe parlementaire, İdris Balüken.

Les détenus arrêtés sont accusés, notamment, par le parquet «d’appartenance à une organisation terroriste armée», de «tentative de déstabilisation de l’unité de l’État», de «porter atteinte au président de la République», « d’apologie du crime et des criminels » et « d’incitation du peuple à la haine ».

 

Turquie: Neuf dirigeants et journalistes de "Cumhuriyet" mis en détention

AA - Murat Kaya - Tuncay Çakmak - Hatem Katou - Neuf dirigeants et journalistes du quotidien turc "Cumhuriyet", dont le rédacteur en chef, Murat Sabuncu, ont été placés, samedi, en détention dans le cadre de l'enquête "pour soutien aux organisations terroristes du FETO et du PKK".

Le 31 octobre dernier, 13 personnes du journal turc "Cumhuriyet" (République) avaient été placées en garde à vue dans le cadre d'une enquête menée par le parquet d'Istanbul.

Les suspects sont accusés de "soutien, sans être membres, aux organisations terroristes du FETO et du PKK/KCK".

Après avoir été entendus par les enquêteurs, les suspects ont été présentés aux juges.

Le tribunal a donc décidé de mettre en détention neuf d'entre eux, dont le rédacteur en chef, Murat Sabuncu.

Les autres suspects arrêtés sont Güray Tekin Öz, Ahmet Kadri Gürsel, Haci Musa Kart, Mustafa Kemal Güngor, Turhan Günay, Hakan Karasinir, Önder Çelik et Bülent Utku.

Par contre, deux comptables du journal, Günseli Özaltay et Bülent Yener, ainsi que les deux journalistes Aydın Engin et Hikmet Çetinkaya, ont été libérés, mais sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire.

 
 
Un groupe Pro-PKK menace de mort les membres d'un syndicat turc en Suède

Atila Altuntaş - STOCKHOLM (AA) - Un syndicat turc a dû reporter l'ouverture de son bureau dans la ville suédoise de Göteborg, samedi, après avoir reçu plusieurs menaces de mort d'un groupe de personnes pro-PKK, un représentant syndical a déclaré l'Agence Anadolu.

"L'Union des Démocrates Turcs Européens (UETD) avait prévu d'inaugurer son bureau syndical et de tenir une discussion sur le thème "Le 15 Juillet et le système présidentiel," mais elle n'a pas pu procéder à cause de la menace", a déclaré Harun Uzel, président du bureau syndical de Göteborg.

Uzel a dénoncé qu'un groupe de 150 personnes soutenant le groupe terroriste PKK ont attaqué le bureau du quartier Kungelv, vendredi soir, portant des bannières disant: «Nous ne laisserons pas Daech parler ici."

"Nous avons reçu des dizaines de menaces de mort dans les deux derniers jours, mais nous étions déterminés à ouvrir le bureau. Cependant, la police nous a averti que la foule pourrait être de 2.000 à 3.000 personnes», a déclaré Uzel.

"La police nous a dit qu'ils auraient du mal avec une telle foule," Uzel a dit, "nous avons donc reporté les programmes d'ouverture."

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'UE. Cependant, elle reste active en Europe, notamment en Belgique, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, aux Pays-Bas, en Suède et en Grèce.

 

Deux députés recherchés par la police turque pour apologie du terrorisme ont prononcé des discours à Bruxelles

Ata Ufuk Şeker - BRUXELLES - Burcu Arik - Deux députés du Parti de la Démocratie des Peuples (HDP) de la Turquie, recherchés par les autorités turques, ont prononcé des discours lors d'une manifestation pro-PKK à Bruxelles samedi, selon l'Agence Anadolu.

La députée de Van Tuğba Hezer Özturk et le député de Şırnak Faysal Sarıyıldız sont deux des 15 députés du HDP pour lesquels des arrêts ont été prononcés en Turquie pour n'avoir pas répondu à des sommations de procureurs liées à une enquête en cours contre le terrorisme. Özturk et Sarıyıldız ne pouvaient pas être arrêtés parce qu'ils étaient à l'étranger. Il y a désormais des photographies montrant les deux députés s'adresser aux foules pro-PKK à Bruxelles.

En dehors des coprésidents du HDP Selahattin Demirtaş et Figen Yuksekdağ, İdris Baluken, la députée de Diyarbakır Nursel Aydoğan, les députés de Şırnak Leyla Birlik et Ferhat Encu, Mardin adjoint Gülser Yildirim et Hakkari Deputés Abdullah Zeydan et Selma Irmak ont ​​été détenus et En détention provisoire en Turquie vendredi. Diyarbakır Députés Ziya Pir et Imam Taşçıer, et Ankara Sırrı Süreyya Önder adjoint ont été libérés sous contrôle judiciaire.

Les législateurs arrêtés font face à des poursuites en vertu de lois antiterroristes après aue leur immunité parlementaire a été levée plus tôt cette année.

Des législateurs d4autres partis avaient également été convoqués devant les procureurs, mais seuls les députés du HDP ont refusé de témoigner.

Parmi les accusations portées contre les législateurs du HDP, on trouve des allégations de propagation de propagande terroriste par rapport aux commentaires faits en octobre 2014, après l'entrée des terroristes de Daech dans la ville frontalière syrienne de Kobané, connue sous le nom d'Ayn Al-Arab jusqu'à ce moment-là. Demirtaş et d'autres personnalités du HDP ont exhorté les résidents à se déverser dans les rues. La semaine suivante, des manifestations violentes ont fait des dizaines de morts, dont deux policiers, ainsi que des centaines de blessés.

La Justice turque a accuse des membres du HDP d'avoir des liens avec le PKK, qui est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, l'UE et les États-Unis.

 

 

Turkish Flag Mourning and Hope

Mots-clés: Turquie, Syrie, Suède, actualité suède, actualité terrorisme, membres daech, nombres terroristes tués, terrorisme, bombardement syrie, Irak, pkk, PYD, armes, daech, terrorisme turquie, terrorisme syrie, Actualité Turquie, pkk terroriste, turquie terrorisme, turquie sécurité, militaire turquie, Turquie actualité, pyd terroriste, syrie turquie, pkk soutien, Belgique, Bruxelles, terrorisme belgique, belgique actualité, belgique pkk, turquie belgique, selahattin demirtas, actualité belgique, Tuncay Çakmak, Hatem Katou, Ümit Dönmez, Burcu Arik, turquie syrie, Atila Altuntaş, suède terrorisme, Suède PYD, Suède YPG, suède pkk, Yüksekova, Hakkari, PKK=YPG, turquie pkk, daech turquie, kurtulmus, daech syrie, Turquie armes, turquie politique, daech europe, daech interpellation, irak terrorisme, Murat Kaya, Ekrem Payan, Ferdi Türkten, pkk irak, FETO, Liste des Martyrs, irak militaire, bombardement pkk, Nord Irak, pkk kck, figen yuksekdag, pkk moyen orient, Kobane, YPG KCK, kobane ayn al arab, suède turquie, suède kck, turquie suède, pkk feto, feto pkk, turquie operation militaire syrie, bouclier de l'euphrate, irak sécurité, pkk armes, turquie irak, Ata Ufuk Şeker, apologie du terrorisme, Turquie: lutte contre le terrorisme du PKK, par date, cumhuriyet journal turquie, rédacteur en chef cumhuriyet, Muzaffer Çağlıyaner, sirri sureyya onder

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]