logo iode Copie Copie

Turquie: Daech préparait une attaque contre la police pour le Nouvel An

Des terroristes étrangers allaient viser la police à Ankara lors des célébrations du Nouvel An, selon des témoignages.

 

Des terroristes de Daech arrêtés en décembre dans la capitale turque avaient planifié de viser des policiers assurant la sécurité des personnes lors des célébrations du Nouvel An, selon une déclaration des sources sécuritaires jeudi.

Le 30 décembre, la police turque a arrêté six ressortissants étrangers, qui auraient planifié des attaques à Ankara au moment des célébrations du Nouvel An au nom de l'organisation terroriste Daesh. Quatre d'entre eux ont ensuite été placés en détention provisoire.

Les témoignages des accusés ont révélé les détails de l'attaque terroriste prévue, ont indiqué les sources.

Selon des témoignages, ils prévoyaient de viser des policiers à l’occasion des célébrations du Nouvel An dans des lieux très fréquentés.

Leurs messages avec les chefs du groupe terroriste ont également révélé que les accusés avaient exigé des armes et des fournitures pour fabriquer une bombe.

La police a également trouvé des vidéos montrant comment fabriquer une bombe et une formation militaire, dans des téléphones et ordinateurs appartenant aux accusés.

La Turquie a reconnu Daech comme organisation terroriste en 2013.

Depuis lors, le pays a été attaqué à plusieurs reprises par des terroristes de Daesh, dont 10 attentats suicides, sept attentats à la bombe et quatre attaques armées qui ont tué 315 personnes et blessé des centaines.

En réponse, la Turquie a lancé des opérations militaires et policières à l'intérieur du pays et à l'étranger.


La Turquie détruit des centaines de mines et d'engins explosifs improvisés en Syrie

Les forces de sécurité turques ont détruit 891 mines et 1 660 engins explosifs improvisés dans le nord de la Syrie dans le cadre de sa dernière opération anti-terroriste dans la région, a annoncé jeudi le ministère de la Défense nationale.

<< Nos commandos continuent méticuleusement à nettoyer les mines / engins explosifs improvisés, pantés par des terroristes du PKK / YPG qui représentent un grand danger pour les soldats et les civils dans la zone de l'opération Source de Paix. Jusqu'à présent, 1 660 engins piégés et 891 mines ont été identifiés et éliminés de manière contrôlée, "a déclaré le ministère sur Twitter.

Depuis 2016, la Turquie a lancé un trio d'opérations antiterroristes réussies à travers sa frontière dans le nord de la Syrie pour empêcher la formation d'un couloir terroriste dans la rrégion : opérations Bouclier de l'Euphrate (2016), Rameau d'olivier (2018) et Source de Paix (2019).

Le 9 octobre, la Turquie a lancé l'opération Source de Paix pour éliminer les terroristes des YPG / PKK du nord de la Syrie à l'est du fleuve Euphrate afin de sécuriser les frontières de la Turquie, d'aider au retour en toute sécurité des réfugiés syriens et d'assurer l'intégrité territoriale de la Syrie.

Ankara souhaite que les terroristes des YPG / PKK se retirent de la région afin qu'une zone de sécurité puisse être créée pour ouvrir la voie au retour en toute sécurité de quelque deux millions de réfugiés.

Le 22 octobre, Ankara et Moscou ont conclu un accord en vertu duquel les terroristes des YPG / PKK reculeraient à plus de 30 kilomètres au sud de la frontière turque avec la Syrie, et les forces de sécurité turques et russes y monteraient des patrouilles conjointes.


5 terroristes du YPG / PKK se rendent aux forces turques 

Cinq terroristes du PKK / YPG se sont rendus aux forces de sécurité turques au poste frontière de Habur, dans la région de Sirnak, dans le sud-est du pays, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur.

Le nombre de terroristes se rendant aux forces a atteint huit personnes au cours de la première semaine de 2020, a indiqué le ministère.

 

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

 

Cankut Tasdan, Burak Bir, Zafer Fatih Beyaz, Handan Kazancı, Nilay Kar Onum, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: turquie terrorisme, turquie pkk, daech turquie, daech syrie, pkk syrie, habur, YPG

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]