logo iode Copie Copie

Un fonds turc construira une installation de pétrochimie et de raffinage d'une valeur de 10 milliards de dollars

La raffinerie de Ceyhan contribuera à réduire le déficit du compte courant de la Turquie de 1,5 milliard de dollars par an.

 

La Société de gestion du fonds souverain turc (Turkish Wealth Fund Management Company) va construire un complexe de raffineries et de production pétrochimique, de 10 milliards de dollars à Ceyhan, dans la région d'Adana, dans le sud de la Turquie, ont annoncé mardi des responsables du fonds souverain.

Ceyhan est considéré comme une plaque tournante pour les produits pétrochimiques et a déjà un projet pétrochimique en cours de développement dans la région.

La décision de développer ce complexe constitue le premier investissement novateur du fonds dans le secteur de l'énergie. Il est également conforme au programme "Nouvelle économie" du ministère du Trésor et des Finances de Turquie pour la période 2020-2022 visant à réduire la dépendance vis-à-vis des importations d'énergie, dans laquelle la Turquie dépense 43 milliards de dollars par an.

Les travaux de conception et d'ingénierie de la raffinerie et du complexe pétrochimique seront achevés d'ici 2021, lorsque la construction de l'installation commencera.

Au cours de la phase de construction du complexe, 10 000 personnes seront employées, tandis que 5 000 travailleront dans l'installation dès son ouverture.

Selon le site Web de la société de gestion, le fonds vise à développer et à accroître la valeur des actifs stratégiques du pays et à fournir des ressources pour les investissements primaires.

Un certain nombre d'actifs publics, notamment ceux de la société turque Pipeline Corporation, de Turkish Airlines, de Turkish Petroleum, de Halkbank, de la banque Ziraat et de Borsa Istanbul, ont été transférés dans le fonds souverain.

Le complexe est également censé aider à réduire le déficit de la balance courante de la Turquie de 1,5 milliard de dollars par an en réduisant les importations de produits pétrochimiques du pays, qui ont atteint 13 milliards de dollars l'an dernier.

La Turquie vise à réduire sa dépendance à l'égard des importations dans les secteurs de l'énergie, des mines, des raffineries et de la pétrochimie, considérés comme des domaines stratégiques sur lesquels le fonds cible des investissements.

La société de gestion de fonds de patrimoine (Turkish Wealth Fund Management Company) dirigera l'investissement de la facilité, mais celle-ci sera également ouverte aux partenariats du secteur privé, y compris des acteurs institutionnels.

 

 

 

Nuran Erkul Kaya, Ümit Dönmez

Photographie : Archives, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: importation pétrole, dérivés pétrole, turquie énergie, fonds souverain, fonds souverain turc, turkish petroleum (TP), pétrochimie, pétrochimie turquie, raffinerie, pétrole turquie, hydrocarbures turquie, Turkish Wealth Fund Management Company

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]