La Turquie a intercepté 3467 personnes migrantes la semaine passée

Chaque année, la Turquie arrête des centaines de milliers de migrants en situation irrégulière visant à passer illégalement en Europe.

 

Au moins 3 467 personnes migrantes en situation irrégulière ont été interpellées en Turquie au cours de la semaine du 25 novembre au 1er décembre 2019, selon les données partagées durant cette période par les sources de sécurité turques.

Les forces de gendarmerie turques ont retenu 1 269 des migrants dans la région d'Edirne, au nord-ouest du pays, qui borde la Grèce et la Bulgarie.

Selon des sources locales à Edirne, la Grèce a intensifié ses efforts pour envoyer des migrants en situation irrégulière en Turquie, en violation des Conventions de Genève, de la Convention européenne des droits de l'homme et de la Convention des Nations Unies contre la torture.

Dans les villes côtières de Mugla, Canakkale, Izmir, Balikesir et Aydin, les garde-côtes turcs et les forces de gendarmerie ont interpellé plus de 1 926 personnes migrantes.

Parmi les 143 migrants qui ont pris le périlleux chemin maritime depuis Ayvalik dans la région de Balikesir, la Garde côtière a déclaré que 50 d'entre elles étaient des enfants afghans.

La Turquie est un pays majeur de transit pour les personnes migrantes en situation irrégulière qui souhaitent traverser en Europe pour commencer une nouvelle vie, en particulier ceux qui fuient la guerre et les persécutions.

Dans les régions de Kirklareli et de Tekirdag, dans le nord-ouest de la Turquie, 61 personnes migrantes ont été interpellées par les forces de la gendarmerie.

En outre, 37 migrants en situation irrégulière ont été détenus dans la capitale Ankara.

Au total, 174 migrants en situation irrégulière ont été détenus dans les régions du sud, d'Adana, de Hatay et de Kahramanmaras, et dans les régions l'ouest turc, de Manisa et dans le sud-est, de Gaziantep.

Parmi ces migrants figuraient des ressortissants pakistanais, congolais, syriens, irakiens, iraniens, marocains, égyptiens, bangladais, somaliens, yéménites, palestiniens, maliens, gabonais, sénégalais, burundais, camerounais, angolais, libyens, libanais et sud-africains.

La majeure partie de ces pays subissent des catastrophes et humaines et humanitaires, incessantes depuis de nombreuses années.

Toutes les personnes migrantes détenues au cours de la semaine ont été emmenés dans des hôpitaux pour y être traités ou transférés dans des bureaux régionaux de gestion des migrations.

En 2018, 268 000 migrants en situation irrégulière ont été interpellés en Turquie, selon le ministère de l'Intérieur.

Quelque 336 707 migrants en situation irrégulière ont déjà été interceptés en 2019, a récemment rapporté le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu.

 

 

Dilara Hamit, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: immigration europe, actualité immigration europe, Çanakkale, crise migratoire, crise réfugiés, immigré clandestin, gendarmerie, İzmir, Edirne, migration turquie, grèce migrants, grèce réfugiés, Muğla, immigrant, immigration clandestine, migrants illégaux, Aydin, Migration clandestine, garde-côtes turcs, irregular migrants, Turkish Coast Guard

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]