Trump ordonne la levée des sanctions américaines imposées à la Turquie

Suite à l'opération antiterroriste, Source de Paix.

 

Le président américain, Donald Trump, a déclaré, mercredi, avoir ordonné au Département du Trésor des États-Unis, de lever les sanctions imposées à la Turquie.

Trump a indiqué, lors d'une conférence de presse tenue à la Maison Blanche, que "la Turquie a arrêté l'opération Source de Paix dans le nord de la Syrie, après l'accord turco-américain conclu le 17 octobre courant".

"J'ai donné des instructions au Département du Trésor pour lever les sanctions imposées à la Turquie le 14 octobre", a-t-il ajouté.

Il a souligné que le statut du "cessez-le-feu" dans le nord de la Syrie est toujours en vigueur et qu'il est maintenu, notant qu'une "zone de sécurité d'une profondeur de 32 km a été établie".

 

Officiel : Le Département du Trésor américain lève les sanctions imposées à la Turquie

Le Département du Trésor américain a annoncé, officiellement mercredi, la levée des sanctions imposées à deux ministères et trois ministres turcs le 14 octobre courant.

C'est ce qui ressort d'un communiqué rendu public par le Département du Trésor américain.

Le 14 octobre courant, le Département du Trésor américain avait inclus les ministres de la Défense Hulusi Akar, de l’Intérieur Suleyman Soylu et de l’Energie et des Ressources naturelles Fatih Donmez, sur la liste des sanctions.

Jeudi 17 octobre, Ankara et Washington sont parvenus à un accord qui prévoit une suspension de l'opération Source de Paix pour une durée de 120 heures, le temps pour les terroristes du PKK/YPG de se retirer de la région qui englobe la zone de sécurité que la Turquie souhaite instaurer à l'Est de l'Euphrate. Dans le cadre de cet accord, la zone de sécurité est sous contrôle de l'armée turque.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Trump, turquie états unis, états-unis russie, états-unis syrie, etats unis militaire, pkk syrie, états-unis turquie, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Est de l'Euphrate, Source de Paix, Opération Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]