La Turquie propose que le YPG/PKK quitte la zone sécurisée dès cette nuit

Le Président turc, Erdogan a indiqué que 1 220km2 ont été nettoyés de la présence terroriste depuis le début de l'opération Source de Paix

 

"Nous proposons que tous les terroristes abandonnent leurs armes et munitions et quittent la zone sécurisée que nous prévoyons, dès cette nuit", a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l'État prononçait un discours devant le groupe parlementaire de son Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti), mercredi au Parlement, à Ankara.

Ainsi, lors de son discours, Erdogan a longuement commenté les développements en lien avec l'opération Source de Paix de l'Armée turque, lancée le 9 octobre à l'est de l'Euphrate en Syrie, contre les groupes terroristes YPG/PKK et Daech, pour éliminer le corridor de terrorisme établi près des frontières sud de la Turquie et rétablir la paix et le calme dans la région.

Le Président a indiqué que certains leaders ont tenté de faire la médiation entre la Turquie et les terroristes du YPG/PKK.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

"Il n'est pas question de s'asseoir à table avec un groupe terroriste dans l'Histoire de notre République, nous ne cherchons pas de médiateurs , a-t-il lancé. Ceux qui, depuis longtemps, vivent étroitement avec les terroristes, peuvent marchander avec eux mais la Turquie ne choisira pas cette voie."

Le Président turc a indiqué que son pays avait suffisamment d'expérience pour savoir qu'il ne faut pas faire de marchandage avec les terroristes.

"La Turquie écrasera les membres de Daech voulant la cibler, a-t-il poursuivi. C'est aux dirigeants des autres pays, vers lesquels ils se tourneront, de penser au reste. Notre proposition est que tous les terroristes abandonnent leurs armes et munitions et quittent la zone sécurisée que nous prévoyons, dès cette nuit. L'opération Source de Paix se finalisera par elle-même à partir du moment où les terroristes quitteront la zone sécurisée."

S'adressant à ceux qui veulent discuter de l'affaire syrienne, Erdogan a déclaré : "ils doivent tenir compte de l'approche claire, sincère et raisonnable de la Turquie, sinon nous aurons gâché seulement du temps et de l'énergie."

Le Président a réitéré que la lutte de la Turquie est tournée seulement contre les terroristes et non pas contre les Kurdes ou les Arabes.

"Notre pays mène une opération de lutte contre le terroriste, et non pas d'occupation, sur le territoire syrien. Nous ne luttons pas contre le peuple syrien mais contre les tyrans, avec le peuple syrien."

Erdogan a fait remarquer que aucun autre pays n'est "capable de mener une telle opération antiterroriste d'envergure de manière aussi propre que la Turquie".

"J'avertis ceux qui nous accusent de cibler les civils en leurs rappelant l'opération en Syrie, l'opération en Irak, l'opération en Afghanistan, a-t-il poursuivi. Leurs snipers tirent à partir des églises pour nous poussez à les cibler. Mais nous ne l'avons pas fait car ceux sont des lieux de culte. […] Nous avons suivi les terroristes et les avons neutralisés une fois qu'ils se sont éloignés des civils. De cette manière, nous avons avancé pas à pas et nettoyé ainsi 1 220 km2."

Erdogan a ensuite insisté que la Turquie vise l'intégrité territoriale et l'unité politique de la Syrie.

"Que personne n'ait de doute là dessus, nous remettrons la gestion, là où nous assurons la sécurité, à un gouvernement légitime qui représentera toutes les parties de la Syrie", a-t-il conclu.

 

Erdogan : le seul souci de la Turquie est de remettre Manbij à ses propriétaires

Le seul souci de la Turquie est de remettre Manbij à ses propriétaires, a déclaré le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l'État s'est adressé au groupe parlementaire de son Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti), mercredi au Parlement.

Au terme de la réunion, le Président a répondu aux questions des journalistes.

Interrogé sur les allégations selon lesquelles le régime syrien aurait conclu un accord avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) sur Manbij, Erdogan a affirmé : "je ne veux pas penser à la possibilité d'un accord entre le régime et les FDS. Nous avions déjà fait un accord là-dessus. Nous mettrons devant M. [Vladimir] Poutine toutes les cartes de la région, lors de notre prochaine réunion. À noter aussi que nous n'avons pas un souci particulier d'être présent à Manbij. Notre seul souci est de remettre ces terres à leurs propriétaires, et de voir le YPG/PYD quitter Manbij, que ce soit par le biais de la Russie ou du régime."

Sur une question concernant la visite qu'il envisageait en Russie, Erdogan a répliqué : "il n'y a aucun inconvénient concernant notre prochaine visite en Russie. Je pense que nous l'effectuerons."

Par contre, pour la visite aux États-Unis, prévue pour le 13 novembre, il a noté : "cette visite sera évaluée après les réunions qui seront tenues avec les délégations américaines en Turquie. Car les débats et les discours en cours au Congrès américains, [...] relèvent d'irrespect envers la Turquie. Nous devons donc évaluer d'abord."

Il a conclu qu'il recevra seulement le vice-Président américain, Mike Pence, et le Secrétaire d'État, Mike Pompeo.

 

 

Ali Kemal Akan, Esin Işık, Nur Asena GÜLSOY

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Syrie, erdogan, turquie syrie, turquie pkk, pkk syrie, Manbij, bouclier de l'euphrate, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Est de l'Euphrate, Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]