Sanctions américaines contre la Turquie : Ankara répondra selon le principe de réciprocité

Le régime de Bachar al-Assad rejette la demande de coopération du YPG/PKK.

 

La Turquie a affirmé, vendredi, qu’elle répondra selon la règle de réciprocité en cas d’éventuelles sanctions américaines en réaction à son opération militaire « Source de Paix » qui est en cours dans le nord-est de la Syrie.


Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères,Hami Aksoy, a indiqué dans un communiqué que la Turquie a informé, l’administration américaine, à tous les niveaux, du démarrage de l’opération militaire « Source de Paix » contre les organisations terroristes à l’est de l’Euphrate.


Le communiqué de la diplomatie turque a expliqué que l’opinion publique internationale a été tenue informée des objectifs de cette opération et de son contexte.


Les Affaires étrangères turques ont ajouté : « La Turquie est en guerre contre des organisations terroristes menaçant sa sécurité nationale. Cette lutte se poursuivra avec détermination, Nul ne devrait douter que nous répondrons selon la règle de réciprocité ».


Plus tôt dans la soirée de vendredi, le secrétaire d’Etat du Trésor des Etats-Unis, Steven Mnuchin, a déclaré que le président américain signera un décret autorisant son département à imposer des sanctions contre la Turquie.


Cette position américaine intervient en réaction à l’opération militaire turque, « Source de Paix ». L’objectif de cette opération entamée, mercredi, est d’assainir le nord de la Syrie, des élément terroristes et de mettre en place une zone sécurisée qui permettra le retour des réfugiés syriens dans leur pays.

 

Le régime de Bachar al-Assad rejette la demande de coopération du YPG/PKK

Le vice-ministre des Affaires étrangères du régime de Bachar al-Assad, Faysal Moqdad, a indiqué qu'ils ne coopéreront pas avec l'organisation terroriste YPG/PKK.

Moqdad a animé, vendredi, une conférence de presse dans son bureau à Damas.

Selon l'agence de presse étatique SANA, Moqdad a indiqué qu'ils ne coopéreront pas avec ceux qui "usent du langage séparatiste et de violence" en faisant référence au YPG/PKK sans les nommer.

Moqdad a indiqué que le YPG/PKK a abandonné les intérêts nationaux au profit du soutien des Etats-Unis.

"(En référence au YPG/PKK) Ils se sont jetés dans les bras des forces américaines et sionistes en se positionnant comme ennemi de la Syrie. Ces groupes sont responsables des attaques de la Turquie", a-t-il dit.

Le soi-disant commandant du FDS (Forces Démocratiques Syriennes - principalement constituées du YPG/PKK), Sahin Cilo, avait indiqué, le 8 octobre dernier, quelques heures avant le début de l'opération Source de Paix, qu'ils pensaient coopérer avec le régime pour combattre contre la Turquie.

 

 

 

 

Adham Kako, Ayşe Betül Gedikoğlu, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: États-Unis, Turquie, turquie syrie, turquie pkk, pkk syrie, Tel Abyad, hami aksoy, Bachar al-Assad, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Est de l'Euphrate, régime de bachar al assad, Source de Paix, Opération Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]