Intense trafic diplomatique mené par le MAE turc, Cavusoglu, à New York

Le chef de la diplomatie turque a participé à environ une vingtaine de réunions, et s'est entretenu en privé avec plus d'une vingtaine d'homologues.

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a eu un programme diplomatique assez chargé lors de sa visite aux États-Unis.

Le chef de la diplomatie turque est en visite aux États-Unis pour participer aux réunions de la 74ème Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU), au sein de la délégation turque présidée par le Président Recep Tayyip Erdogan.

Ainsi, Cavusoglu a tenu plus d'une vingtaine de réunions privées, et a participé à une vingtaine de réunions.

Il s'est d'abord réuni avec le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour discuter des questions syrienne, chypriote, régionales, et du comité constitutionnel syrien.

Le ministre a aussi évoqué les Mères de Diyarbakir (région du sud-est de la Turquie), en sit-in devant le bureau du Parti démocratique des peuples (HDP) revendiquant le retour de leurs enfants forcés à rejoindre l'organisation terroriste séparatiste, PKK.

Cavusoglu s'est en outre réuni avec son homologue chypriote turc, Kudret Ozersay, pour discuter des relations bilatérales et exprimer le soutien de son pays à République turque de Chypre du Nord (RTCN). Il a aussi été reçu par le Président chypriote turc, Mustafa Akinci.

Le ministre turc a rencontré, en outre, ses homologues éthiopien, Gedu Andargachew Alene, néerlandais, Stef Blok, autrichien, Alexander Schallenberg, et danois, Jeppe Kofod, séparément, pour aborder les relations bilatérales et régionales.

Cavusoglu a participé à la réunion du Groupe de contact sur les Hostilités arméniennes contre l'Arménie, au sein de l'Organisation de la Coopération islamique (OCI).

Dans une réunion sur les objectifs pour le développement durable, Cavusoglu a fait part des objectifs fixés par son pays dans ce domaine.

Il s'est ensuite réuni avec ses homologues irlandais, Simon Coveney, algérien, Abdelkader Masahil, indien, Subrahmanyam Jaishankar, avant de passer à la réunion du Groupe de contact de l'OCI des musulmans en Europe, portant sur la xénophobie et l'islamophobie.

Au terme de cette réunion, Cavusoglu s'est entretenu avec ses homologues marocain, Nasser Bourita, soudanaise, Asma Mohammed Abdallah, et bissao-guinéenne, Suzi Carla Barbosa, séparément.

Le ministre turc a tenu une réunion à quatre avec ses homologues irakien, Mohammed al-Hakim, jordanien, Ayman Safadi (avec qui il s'est entretenu en privé par la suite), et libanais, Jabran Bassil, sur les réfugiés syriens.

L'Union européenne (UE) a organisé une réunion de haut degré sur la Syrie, où Cavusoglu a appelé l'Union à mettre en œuvre les promesses qu'elle avait faites à la Turquie concernant les réfugiés syriens.

Cavusoglu a aussi participé à une réunion de l'OCI sur les musulmans d'Arakan, puis s'est entretenu avec son homologue namibienne, Netumbo Nandi-Ndaitwah, et la Haute représentante de l'UE, Federica Mogherini, et a tenu une réunion tripartite sur la Syrie avec ses homologues russe, Sergueï Lavrov, et iranien, Jawad Zarif.

Lors de la 10ème session des ministres du Forum de Lutte mondiale contre le terrorisme, Cavusoglu a appelé communauté internationale à ne pas faire de distinction entre les organisations terroristes.

Le ministre a participé, en outre, aux réunions de l'OCI sur le Jammu-et-Cachemire et la Palestine, pour s'entretenir ensuite avec ses homologues des îles Marshall, John M. Silk, tunisien, Khemaies Jhinaoui, et zambien, Joseph Malanji.

Il a été invité au dîner organisé par le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, pour "les ministres des Affaires étrangères transatlantiques".

Cavusoglu a présidé la 10ème réunion des ministres de 2019, de la "Médiation pour la Paix", lancée il y a dix ans, avec la Finlande.

Il a participé à réunion de la MIKTA formée par le Mexique, l'Indonésie, la Corée du Sud, l'Australie et la Turquie, avant de poursuivre ses rencontres bilatérales avec ses homologues allemand, Heiko Maas, burundais, Ezechiel Nibigira, et roumaine, Ramona Manescu.

Le ministre turc a participé à un repas de travail organisé par la Suède et la Jordanie, sur l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Par ailleurs, lors d'une conférence organisée par la Malaisie et le Pakistan sur les objectifs pour le développement durable, Cavusoglu a affirmé que la Turquie coopère avec l'ONU contre le changement climatique.

Dans une réunion organisée par la Norvège sur le Comité de contact pour aide aux Palestiniens, Cavusoglu a assuré que la Turquie continuera à soutenir l'UNRWA et la Palestine.

Après une réunion des Pays les moins avancés, Cavusoglu s'est entretenu avec ses homologues paraguayen, Antonio Rivas Palacios, uruguayen, Rodolfo Nin Novoa, dominicain, Miguel Vargas, et bolivien, Diego Pary Rodriguez.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu s'est réuni avec son homologue grec, Nikos Dendias, à New York.

Le chef de la diplomatie turque effectue une visite aux États-Unis pour participer aux réunions de la 74ème Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU).

Ainsi, Cavusoglu s'est réuni, à l'occasion de sa visite, avec Dendias, à huis clos.

Le ministre turc a ensuite participé à la réunion des ministre des Affaires étrangères sur la Libye, co-présidée par la France et l'Italie.

 

Cavusoglu : la Turquie continuera de soutenir la Palestine et l'UNRWA

La Turquie continuera de soutenir la Palestine et l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le chef de la diplomatie turque effectue une visite aux États-Unis pour participer aux réunions de la 74ème Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU).

Il a participé à la réunion ordinaire des ministres, organisée par la Norvège, du Comité de contact pour Aide aux Palestiniens, jeudi.

Cavusoglu a déclaré sur Twitter, au terme de la réunion, qu'il avait évoqué le besoin d'aide politique et financier à l'UNRWA, de la part de la communauté internationale.

"Notre pays continuera de soutenir nos frères palestiniens qui sont dans une période difficile actuellement, et à l'UNRWA", a-t-il insisté.

 

 

 

 

Betül Yürük, Nur Asena GÜLSOY

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Turquie Diplomatie / Relations étrangères, cavusoglu, turquie pkk, turquie palestine, Assemblée Générale des Nations Unies, Mevlut Cavusoglu, UNRWA, mères de diyarbakir

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]