Turquie et Irak parlent de construire un nouvel oléoduc

Un oléoduc Irak-Turquie ainsi qu'une ligne électrique font partie des projets bilatéraux discutés.

 

La Turquie et l'Irak évaleuent la possibilité de construction d'un nouvel oléoduc.

Le ministre turc de l'Énergie et des Ressources naturelles, Fatih Donmez, a effectué, hier, une visite en Irak.

Il a rencontré le ministre irakien du Pétrole, Thamir Ghadhban, à Bagdad.

Le ministre turc a déclaré avoir examiné et évalué la possibilité de nouveaux projets entre les deux pays, notamment un oléoduc et une ligne électrique.

Dönmez a noté que le pétrole du nord de l'Irak pourrait transiter vers les marchés mondiaux de façon rapide et en toute sécurité grâce à un oléoduc Irak-Turquie par le terminal de Ceyhan situé dans le sud la Turquie, en méditerranée orientale, et ainsi s'ouvrir vers de nouveaux marchés régionaux et globaux.

"L'oléoduc Irak-Turquie est en mesure d'assumer la lourde tâche de transporter les ressources pétrolières non seulement dans le nord de l'Irak mais aussi vers d'autres régions du marché", a déclaré Donmez.

Le ministre turc a également mis en avant que le partenariat Turquie-Irak, déjà bien établi dans de nombreux domaines, pourrait davantage se développer dans l'exportation de l'électricité.

"Le commerce de l'électricité entre la Turquie et l'Irak était jusque là limité", a précisé le ministre turc.

Et d'ajouter : "Nous voulons développer ce commerce davantage. La Turquie est prête à fournir le soutien nécessaire à l'infrastructure électrique de l'Irak, y compris en matière de construction et d'équipement."

Un oléoduc Irak-Turquie s'étend actuellement sur près de 1 000 kilomètres de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, au port de Ceyhan, dans le sud de la Turquie, en  Méditerranée orientale.

Ghadhban a rappelé que la rencontre entre les deux ministres constituait un suivi et une évaluation des décisions prises lors de la réunion entre le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mahdi, avec le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui s'était tenue au mois de mai.

"Au cours de la rencontre avec M. Donmez, nous l'avons informé de l'intention de notre ministère de construire un nouvel oléoduc pour transporter le pétrole brut irakien de Kirkouk à la frontière turque sur l'ancienne route, avec l'accord du gouvernement irakien", a-t-il noté.

Selon le minsitre irakien, l'oléoduc proposé devrait avoir la capacité de transporter des ressources pétrolières du nord et du sud de l'Irak et être relié à l'oléoduc Bassorah-Aqaba.

L'oléoduc Bassorah-Aqaba, d'une longueur prévue de 1 700 kilomètres, transportera du pétrole de la ville de Bassorah, dans le sud de l'Irak, à la ville portuaire jordanienne d'Aqaba, au bord du golfe du même nom, adjacent à la mer Rouge. La capacité de transfert prévue est estimée à un million de barils de pétrole par jour. Actuellement, le projet est en attente de l'approbation du Conseil des ministres irakien.

 

 

 

Cécile Durmaz, Ümit Dönmez

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Irak, pétrole, Bagdad, pétrole irak, turquie irak, oleoduc turquie, turquie irak économie, pétrole turquie, hydrocarbures turquie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]