Ankara préoccupée par la décision indienne sur Jammu-et-Cachemire

La Turquie est prête à contribuer aux efforts visant à atténuer la tension, si les deux parties le souhaitent, a déclaré le ministère turc des AE.

 

La Turquie est préoccupée par le risque d'aggravation de la tension suite au retrait du statut spécial de Jammu-et-Cachemire par l'Inde.

C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé par le ministère turc des Affaires étrangères, lundi.

"Nous sommes préoccupés par le risque d'aggravation de la tension, suite à la décision de l'Inde d'annuler l'article 370 de la Constitution, accordant l'autonomie à Jammu-et-Cachemire, a déclaré le ministère. La Turquie souhaite que le problème soit résolu par le dialogue, dans le cadre des résolutions des Nations unies (ONU), en tenant compte des intérêts légitimes des peuples pakistanais et indien."

Le ministère a ajouté qu'Ankara est prête à contribuer aux efforts visant à atténuer la tension, si les deux parties le souhaitent.

L'Inde a retiré le statut spécial de la région en adoptant le projet de loi sur l'annulation de l'article 370 de la Constitution.

La région a été ainsi divisée en deux. Des anciens Premiers ministres et responsables de Jammu-et-Cachemire ont été arrêtés.

Le Cachemire, une région de l'Himalaya à majorité musulmane, est détenu par l'Inde et le Pakistan en partie et revendiqué par les deux pays dans son intégralité. Une petite partie du Cachemire est sous le contrôle de la Chine.

Depuis leur partition en 1947, les deux pays se sont livré trois guerres - en 1948, 1965 et 1971 - deux d'entre eux sur le Cachemire.

Certains groupes du Cachemire au Jammu-et-Cachemire se sont battus contre la domination indienne, pour l'indépendance ou pour l'unification avec le Pakistan voisin.

Selon plusieurs organisations de défense des droits humains, des milliers de personnes auraient été tuées dans le conflit dans la région depuis 1989.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé la démilitarisation de la zone et la tenue d'un référendum pour déterminer son sort. L'Inde refuse d'organiser un référendum alors que le Pakistan veut l'application des résolutions du Conseil de sécurité.

 

Erdogan et Khan s'entretiennent par téléphone

 

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu avec le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, par téléphone.

Le PM pakistanais a informé le Président turc des récents développements concernant la région de Jammu-et-Cachemire

C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé par la Présidence turque, lundi.

Khan a appelé Erdogan pour l'informer des récents développements survenus entre le Pakistan et l'Inde, concernant la région de Jammu-et-Cachemire.

Erdogan a appelé les deux parties à renforcer le dialogue, selon le communiqué.

 

 

Tevfik Durul, Zafer Fatih Beyaz, Nur Asena Gülsoy

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Pakistan, Cachemire, Inde, Jammu-et-Cachemire, Inde Jammu-et-Cachemire

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]