Erdogan: « Faire disparaitre l'écosystème qui a fait naître et qui a alimenté FETO»

"Tant que nous possèderons des policiers et soldats attachés au peuple et à l'état, aucune force ne tentera à nouveau une entreprise d'invasion comme celle du 15 juillet", a encore déclaré le Chef de l'Etat turc.

 

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a martelé que la véritable responsabilité qui incombe au gouvernement dans sa lutte contre FETO, est de détruire l’écosystème qui l’alimente.

Le Chef de l’Etat turc s’est exprimé, lundi, lors de la cérémonie d’inauguration du nouveau commissariat central d’Ankara.

L’ancien bâtiment avait été lourdement endommagé par les bombardements des putschistes de FETO la nuit du 15 juillet 2016.

Après avoir fait le point sur la lutte contre FETO, Erdogan est revenu sur le courage et l’héroïsme des forces de sécurité turques, qui avaient été l’une des cibles principales de FETO la nuit de la tentative de coup d’état.

"Tant que nous aurons des institutions qui se battront au prix de leur vie pour protéger la démocratie turque, se peuple ne pliera jamais", a-t-il assuré. Avant de rendre hommage aux policiers victimes des putschistes.

Et de poursuivre : "Tant que nous possèderons des policiers et soldats attachés au peuple et à l'état, aucune force ne tentera à nouveau une entreprise d'invasion comme celle du 15 juillet".

Le Président turc s’est félicité du chemin accompli jusqu’à présent dans la lutte contre FETO, indiquant être convaincu que tout n’a pas été fait et qu’il y a encore des mesures à prendre pour que ce type d’entreprises meurtrières ne voient pas à nouveau le jour dans le futur.

"Il faut nettoyer l’Etat et ses institutions de la présence des sympathisants de FETO et des autres organisations terroristes, mais il faut aussi s’assurer qu’ils ne puissent plus se réintroduire", a-t-il expliqué.

"Notre principale responsabilité est de faire disparaitre l'écosystème qui a fait naitre et qui a alimenté FETO", a-t-il martelé, soulignant que les erreurs du passé qui ont permis cela ne doivent plus être commises.

Le Chef de l’Etat s’est ensuite exprimé sur la détermination de l’Etat à garantir l’indépendance et la souveraineté de l’Etat.

Il a pour cela insisté sur l’importance de l’acquisition des systèmes de défense aérienne russe S-400, dont la livraison a débuté en fin de semaine passée.

"Les S-400 arrivent. Ils disaient qu'on ne pouvait pas les acheter, les avions arrivent l'un après l'autre, le 8ème est arrivé. En avril 2020, tout sera fini", s’est-il félicité.

"Avec nos systèmes de défense aérienne, notre pays est un des rares pays à les posséder. Notre nouvel objectif, les produire avec la Russie", a-t-il ensuite affirmé.

 

 

Zafer Fatih Beyaz, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: FETO, Le Président turc Recep Tayyip Erdogan, 15 juillet 2016, 15 juillet, commémorations du 15 juillet, Commissariat central d'Ankara

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]