La Turquie rejette les accusations se rapportant au contournement des réglementations américaines

Les membres de l’organisation terroriste FETO tentent d’induire l’opinion publique américaine en erreur.

 

La Turquie a exprimé, samedi, ses préoccupations quant aux accusations sur son implication dans un complot visant à contourner les réglementations américaines.

Fahrettin Altun, chef de la Communication de la présidence turque, a ainsi affirmé à Associated Press, que « les membres de l’organisation terroriste FETO tentent d’induire l’opinion publique américaine en erreur et de dégrader les relations turco-américaines ».

Les membres de l’organisation terroriste FETO diffusent, selon Altun, de fausses informations se rapportant à des relations, inexistantes, entre Ankara et l’équipe de Donald Trump.

Altun a, également, rejeté dans un communiqué publié sur Twitter, ces accusations en les qualifiant d’« irrationnelles ».

La Turquie, en tant que membre de l’OTAN, a œuvré, pendant des décennies, en coopération avec des entreprises américaines, a-t-il ajouté.

Altun a indiqué que la Turquie a toujours rejeté toute ingérence dans les affaires internes américaines en respectant la réglementation en vigueur, contrairement aux Etats-Unis qui ont toujours tenté d’influencer le travail de la Justice turque.

Les autorités américaines sont victimes de tentatives de désinformation de la part des membres de l’organisation terroriste FETO, a-t-il ajouté.

La justice américaine entamera, lundi, l’examen de ces accusations contre la Turquie, a affirmé le chef de la Communication de la présidence turque, en condamnant le traitement favorable du parquet américain destiné au terroriste Fethullah Gülen.

Altun a rappelé que ce lundi coïncide avec la commémoration de la tentative traîtresse de coup d’État déjouée en Turquie et exécutée par les membres de l’organisation terroriste FETO et qui a fait 215 morts.

Altun a ajouté qu’il est « inacceptable que le responsable d’une attaque terroriste soit traité comme étant une victime » en appelant les autorités américaines à « prendre au sérieux les revendications légitimes de la Turquie ».

 

 

Yıldız Nevin Gündoğmuş, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: États-Unis, Turquie, FETO, feto états-unis, Fahrettin Altun

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]