Cavusoglu : Toute action de l'UE contre la Turquie sera contreproductive

Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a dit souhaiter que les Nations unies et l'Union Européenne (UE) mettent en place un mécanisme qui prenne en compte les droits et intérêts du peuple turc de Chypre et de la République turque de Chypre du Nord.

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a assuré que toute action entreprise par l'Union Européenne contre son pays n'aura aucun effet.

Cavusoglu s'est exprimé, vendredi, lors d'une conférence de presse conjointe organisée avec son homologue suisse Ignazio Cassis, à l'issue de leur réunion à Ankara.

Concernant la situation à Chypre, Cavusoglu a assuré que la Turquie a toujours été partisane d'une solution permanente et remercié la Suisse pour avoir accueilli les pourparlers au sujet de l'île.

Le chef de la diplomatie turque a rappelé que l'administration du côté grec de Chypre ne s'est pas préoccupée des droits de la partie turque lorsqu'elle a entrepris des forages autours de l'île.

"La dessus, la Turquie a démarré des travaux de recherches dans ses eaux territoriales et dans les zones pour lesquelles un permis a été délivré par la République turque de Chypre du Nord", a-t-il insisté.

Il a dit souhaiter que les Nations unies et l'Union Européenne (UE) mettent en place un mécanisme qui prenne en compte les droits et intérêts du peuple turc de Chypre et de la République turque de Chypre du Nord.

"L'UE ne doit pas, avec cette interprétation erronée de la solidarité, soutenir ces erreurs" a-t-il lancé, avant de rappeler que toute action contre la Turquie sera contreproductive.

"Des actions de l'UE à notre encontre ne produiront aucun effet, seront contreproductives. Nous pouvons envisager de nouvelles actions (en Méditerranée Orientale). Et là dessus, personne ne peut s'opposer à nous", a-t-il martelé.

Il a notamment insisté sur le fait que la Turquie est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour protéger les droits de la République turque de Chypre du Nord.

Ce dernier a rappelé que c'est la première fois depuis 2011 qu'un ministre des Affaires étrangères de la Suisse réalise une visite en Turquie et dit espérer que dorénavant les visites entre les deux pays seront plus régulières.

"Nous avons convenu avec mon homologue de faire progresser les relations entre les deux pays dans tous les domaines et ainsi d'augmenter le volume de nos échanges qui avoisinent actuellement les 5 milliards de dollars", a-t-il précisé.

Cavusoglu a insisté sur l'importance que la Turquie accorde à ses relations avec la Suisse avant de souligner le "deux poids deux mesures" des autorités suisses contre les sympathisants et membres de l'organisation terroriste PKK sur leur sol.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

 

Tuğçenur Yılmaz, Zuhal Demirci, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: turquie union européenne, Suisse, union européenne turquie, Le MAE turc Mevlut Cavusoglu

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]